1. Emilie : directrice et trainée du lycée (10)


    datte: 02/10/2017, Catégories: Partouze, Auteur: Severine45, Source: Xstory

    Rappel : alors que je viens de me faire baiser en double par deux élèves et que je suis encore nue, recouverte de sperme, le surveillant fait irruption dans ma chambre... Suite : - Quel spectacle, madame Bourgeois !! Bravo ! Je reste d’abord muette, pétrifiée puis arrive enfin à réagir : - Qu’est ce vous foutez-là ?? dis-je en me couvrant comme je pouvais avec mes mains. Sortez - Ta gueule !! cria-t-il fermement. Tu vas bien m’écouter, maintenant. Tu es une salope qui ne se contente pas juste d’allumer son entourage, mais qui se tape aussi des élèves. Tu pourrais te les taper séparément, mais apparemment, tu préfères quand ils s’y mettent à deux ! Je ne pense pas avoir vu pareille trainée dans ma vie Alors maintenant voilà ce qu’on va faire : ces deux gamins là, tu ne les revois plus. C’est clair ? - D’accord, dis-je, vaincue, la tête baissée - Bien. Ensuite, je vais te baiser à volonté, quand je le voudrai et où je le voudrai ! C’est clair ? - Très clair - Et évidemment, tu n’as pas intérêt à en causer, sinon ta carrière en finie. Ok ? - Ok Il s’approche alors de moi et regarde le sperme qui macule encore ma poitrine, d’un air dégouté. - Ils ont jouis dans ta bouche ? - Non - Bien, alors suce-moi ! Laurent baisse alors son pantalon de pyjama (il est 1h du matin ) et dévoile un sexe proprement superbe. Aussi long que celui de Florian mais plus large, bien droit, virile. Lui-même est très beau et j’ai souvent songé à ma le faire Du coup, là, je n’avais plus le choix. Je ...
    venais de jouir deux fois et de me faire labourer pendant une heure. Mais ce sexe m’excita aussitôt et c’est donc sans problème que je m’en saisis pour commencer à le sucer. La pipe (et la bite) sont savoureuses et je fais durer le plaisir longtemps. Au début il me tenait la tête pour forcer le mouvement et m’imposer son autorité mais, à l’évidence, je suis affamée et c’est moi qui impose la cadence et qui enfonce son pieu profondément dans mon gosier. Après l’avoir pomper longuement, je lui dis : - Ils n’ont pas jouis dans mon cul, non plus - Putain t’es vraiment la reine des salopes Mon dieu, on va bien s’amuser ensemble ! Son chantage envers moi n’a duré deux minutes. Car j’étais maintenant totalement consentante et heureuse d’avoir trouvé un mâle plus âgé, plus expérimenté et si bien membré. Avec lui, je serai comblée Il me place donc à quatre pattes, et mouille un de ses doigts pour me préparer les fesses. - Inutile, lui dis-je, ils ont hum bien fait le passage - J’y crois pas, putain Il s’enfonce d’un coup en moi et me dilate le cul comme rarement jusqu’à présent. Durant tout le reste de la nuit, il m’a pilonné, baisé, enculé comme un dieu. Nous avons pris une douche après que j’eu avalé son sperme une première fois, et, une fois débarrassée des traces de foutre des jeunes, il m’a longuement léché et doigté avant de me limer à nouveau pendant un long et délicieux moment. Il était certes dominateur et énergique, mais jamais violent. Il me baisait comme la chienne que j’étais ...
«1234...»