1. Solveig (1)


    datte: 02/10/2017, Catégories: Lesbienne, Auteur: Matt Demon, Source: Xstory

    Santa Monica, Californie, USA, 12 mai 2014. Il est 17 heures. Je suis dans mon bain. L’eau est très chaude. Je ne pleure plus. Les yeux dans le vague, léthargique, je baisse la tête et c’est la chevelure magnifique de Jenna que je vois, flottant paresseusement dans l’eau. Je suis née il y a vingt ans à « El Pueblo de Nuestra Señora Reina de los Ángeles de la Porciúncula », plus connue maintenant sous le nom de Los Angeles. J’y ai grandi aussi, dans une famille aisée. J’ai suivi ma scolarité à la Marymount High School, une école privée huppée tout près de l’UCLA dans laquelle j’ai décroché brillamment mon diplôme de fin d’études. Maintenant je suis un cursus d’histoire de l’art et des cultures amérindiennes à l’UCLA. Ma co-ed Jenna est aussi ma meilleure amie, mon amante et ma partenaire attitrée de beach-volley. Je l’ai rencontrée il y a un peu plus de six ans à la Marymount ; comme moi elle ne connaissait personne, nous n’avions pas quatorze ans et étions perdues sur le campus de l’école. Pour la première heure de cours, nous avons pris les deux seules places libres au fond de la salle. Nous avons chuchoté en nous regardant en coin. — Salut, je m’appelle Jennifer ; ça va ? — Moi, c’est Solveig. Mais par pitié, appelle-moi Sol. — T’inquiète, c’est joli, Sol ; et moi, tu m’appelles Jenna. — Jenna ? J’aime bien. Tu habites près d’ici ? — Non. Mes parents habitent Ventura. — Je connais pas ; c’est au nord ? — Bingo, sur la côte, à soixante miles. Nous avons dû cesser nos ... messes basses car les cours ont commencé. Mais nous avons repris à la pause, puis à la cafét’ ; et déjà j’étais subjuguée par sa tignasse rousse indisciplinée, toute frisée, et par ses grand yeux verts qui lançaient des éclairs quand elle riait. — Mes parents habitent Long Beach, tu vois, c’est moins loin que toi mais je risque pas de rentrer tous les soirs non plus. — Tu es interne alors ? — Oui, comme toi je suppose ; nous pourrions demander à être ensemble, si tu veux bien. — Ce serait génial ; je ne connais personne ici et je crois qu’on pourrait être amies. La gestionnaire de l’internat était une femme arrangeante ; quand elle a reçu ces deux ados courtoises et jolies comme des cœurs, une blonde et une rouquine, quand elle a vu leurs yeux bleus et verts suppliants, elle a souri et accepté de les placer ensemble dans une chambre double. — Mes petites, rappelez-vous que c’est une fleur que je vous fais ; je comprends que vous êtes toutes deux déracinées, sans famille proche, et sûrement sans amis ici. En retour, je vous demande de bien travailler et de faire honneur à cette école. Nos visages épanouis vinrent en écho de nos remerciements frénétiques ; elle sourit de tout son visage rond et nous chassa. C’est ainsi que naquit une amitié indéfectible et durable, une amitié renforcée par les épreuves traversées, les échecs et les victoires. La vie. Brillantes toutes deux, nous étions aussi sérieuses et déterminées ; nous occupions toutes deux le haut du classement, dans une ...
«1234...7»