1. (Mère/fille) Les secrets de Clémence et Manon (2)


    datte: 03/10/2017, Catégories: Lesbienne, Auteur: Shura, Source: Xstory

    La nuit passa. Le réveil de mon téléphone me sort des mes songes et voilà une nouvelle journée qui démarre. J’entends maman qui s’affaire dans la maison, déjà levée depuis un bon moment. J’ai la chance de commencer les cours à 10h ce matin, donc j’en profite pour grappiller quelques minutes dans mon lit douillet et me préparer tranquillement. J’appréhende aussi de croiser maman il faut dire. Hier soir, c’était d’une telle tendresse dans sa chambre que cela embrouille encore mon esprit ce matin. « Est-ce qu’une gêne va s’immiscer entre nous deux ? Je vais pas rougir en la voyant ? » Que des questions dans ce style, vite interrompues par un frappement à ma porte - Manon ? T’es levée, me demanda maman. - Oui m’man. Elle entre dans ma chambre déjà tout préparée pour partir au boulot. Toujours ses bottes, son jeans et son gilet, son sac à main accroché à son épaule gauche et son trousseau de clefs à la main droite. Ses cheveux impeccablement lissés et un maquillage soft juste ce qu’il faut, elle était parfaite. Tout en s’approchant de moi, elle me dit : - Bonjour ma chérie. Je file, je suis un peu à la bourre ce matin. J’ai pas mal de boulot et les réunions qui vont pas m’aider à avancer en plus. Je suis assise sur ma chaise en train d’enfiler mes chaussettes et elle m’embrasse sur le front tout en plaçant délicatement sa main gauche sur mon épaule. - Bonjour maman, passe une bonne journée. - Toi aussi Manon, me répond-elle. Tu commence à 10h, non ? - Oui c’est çà. - OK très bien. ... Tu rentreras en bus ce soir car je débaucherais tard moi. - Pas de problème, à ce soir maman. Elle m’esquisse son plus beau sourire, puis se retourne pour se diriger vers le couloir. Je la regarde partir en ne pouvant moi non plus m’empêcher d’arborer un joli sourire. « Ouf, ça c’est plutôt bien passé ! On a pas eu le temps de trop cogiter sur la soirée d’hier elle comme moi, elle était en speed. On verra ce soir s’il y a un malaise entre nous », me disais-je pour me rassurer. La journée au lycée était cool et elle est passée comme un éclair : on commença à 10h avec 2h d’histoire, puis après la pause de midi on reprenait pour 2h de maths et on terminait avec 1h d’anglais. Les filles ne m’ont pas pris la tête, elles ont certainement du remarquées qu’elles étaient allées trop loin la veille. Magalie m’a même glissée discrètement un « sorry pour hier tantôt » à l’oreille, donc tout va bien. Quand aux autres qui rigolaient, je préfère les ignorer pour le moment : on verra bien si je me vengerais un jour. La cloche du dernier cours sonne et comme un orchestre réglé pour sa plus belle partition, tout le monde range ses affaires, se lève, chahute alors que le prof, dans la langue de Shakespeare, tente en vain d’affirmer son autorité. C’est Vendredi, et le weekend commence ! Je tape deux bises à Laurie et à Magalie, on se rappel de se tenir au courant de ce qu’on fait le samedi après-midi et je descends à mon arrêt de bus. J’en ai à peine pour trois minutes pour arriver chez moi. En ...
«1234»