1. Mon type de femme


    datte: 05/10/2017, Catégories: fh, prost, gros(ses), grossexe, grosseins, groscul, magasin, essayage, Voyeur / Exhib / Nudisme, BDSM / Fétichisme, Oral, fdanus, fsodo, init, portrait, Auteur: Serge, Source: Revebebe

    Les femmes très rondes ont toujours été mon fantasme. Grâce à l’épidémie d’obésité qui sévit dans notre pays, je suis aux anges Le mode de vie à l’américaine importé en France a quelques bons côtés ! Donc, en ce torride après-midi d’été, je déambule comme d’habitude dans les quartiers chauds de ma ville à la recherche de grosses filles de joie. Celles qui font le pied de grue aujourd’hui sont assez mignonnes avec leurs poitrines très débordantes ! Malheureusement je reste sur ma faim, car ni leur ventre presque plat ni leurs cuisses maigrichonnes ne sont à la hauteur de mes attentes Ah ! c’est dommage, j’avais envie de m’en taper une ! Au détour d’une rue glauque je passe devant la vitrine d’un magasin de vêtements « grandes tailles » : il doit y avoir de beaux spécimens féminins dans ce genre d’endroit Intrigué, je m’y engouffre immédiatement ! Un premier coup d’œil me renseigne tout de suite sur la clientèle de cette vaste boutique. Il s’agit bien sûr de femmes généreusement enveloppées, mais pas tout à fait au niveau de mes goûts personnels En parcourant les rayons, je tombe, en bout de course, sur un recoin apparemment déserté. Tiens, c’est le rayon « lingerie sexy » ! Et quelle chance : une beauté magistralement pourvue par la nature est justement en train de s’extirper de sa cabine d’essayage ! Je commence à ressentir une émotion dans le bas-ventre Monstrueusement obèse, la femelle plantureuse expose fièrement ses charmes, pratiquement nue dans un simple chemisier ... transparent grand ouvert ! Mon cœur bat à cent à l’heure et je reste planté là, le souffle coupé, en extase face à cette incroyable montagne de graisse. Je ne porte aucun sous-vêtement et je bande visiblement comme un salaud à travers mon pantalon La belle traîne ses kilos avec nonchalance jusqu’au miroir du fond de la salle, sans paraître s’alarmer d’avoir été surprise par un obsédé qui ne porte pas de slip ! Bien au contraire, elle me frôle négligemment en trémoussant son arrière-train majestueux à droite et à gauche Elle se tourne et se retourne dans tous les sens face au miroir, pour bien admirer son très ample déshabillé sexy. Je respire bruyamment, les yeux écarquillés sur ses énormes seins et leurs tétons géants, sur son énorme ventre qui lui tombe jusqu’à mi-cuisses, sur ses énormes fesses qui pointent en l’air en défiant la pesanteur, sur ses énormes jambes qui dégoulinent de cellulite Elle semble indifférente à mon émoi, alors je prends mon courage à deux mains : — C’est magnifique ! Ce chemisier vous va à ravir ! On croirait qu’il a été taillé exprès pour vous ! Elle rougit de cette allusion à sa silhouette hors-normes. — Merci, c’est très gentil. Elle me lance un regard furtif et s’attarde avec curiosité sur la grosse bosse qui menace de faire éclater ma braguette. Son visage gras et bouffi s’illumine aussitôt d’un sourire enjôleur ! Les yeux pétillants de malice, elle me lance sur un ton ironique : — Vous êtes venu pour vous rincer l’œil ou pour acheter quelque chose ...
«1234»