1. Un garçon à l'école de sage-femme (1)


    datte: 07/10/2017, Catégories: Partouze, Auteur: mlkjhg39, Source: Xstory

    Un homme à l’école de sage-femme. Je m’appelle Elodie, j’ai une passion depuis des années, les bébés. Je viens d’avoir mon bac et cette année, je vais commencer mes études de sage-femme, 5 longues années à l’école de sages-femmes Pierre-Morlanne à Metz. Dès le lycée, j’ai eu envie d’exercer ce métier. La naissance, ce moment à la fois magique et mystérieux, m’a toujours fascinée. Nous sommes 18 filles à suivre la 1ère année. 18 Non Le 1er jour de cours, je me suis aperçue de mon erreur, un prénom m’a induit en erreur. Claude F. n’est pas une fille mais un garçon C’est un jeune homme sympa. Il m’a raconté qu’il est l’aîné de 6 enfants et a dû seconder assez tôt sa mère qui a des problèmes de santé pour élever cette grande famille. De la lui est venu cette envie d’aider à mettre au monde des bébés. Le plus beau métier du monde. Un trimestre est passé et je commence à entendre de drôles de bruits qui courent sur lui. Ce n’est pas un garçon qui profite du fait d’être le seul mâle du troupeau pour essayer de nous draguer à tout va, il est même plutôt réservé. Mais j’ai surpris des conversations bizarres. Cloé et Brigitte en pleine conversation parlaient d’un (cas rare), je croyais qu’elles discutaient d’un sujet de cours et j’ai tendu l’oreille. Je vous rapporte ce que j’ai entendu : -Comment te dire ! Je ne suis encore jamais tombée sur un gars avec autant de choses qui sortent de l’ordinaire. On ne peut pas dire que ça soit un apollon mais comme je l’avais sous la main, pourquoi ... chercher plus loin pour une baise vite fait. Il a fallut que j’insiste lourdement pour qu’il me laisse l’approcher. Certains auraient dit oui tout de suite mais il m’a fallut 15 jours de drague pour qu’il accepte enfin de m’emmener dans sa chambre. Je crois bien que j’ai été la première fille qui l’ait embrassée, j’ai du prendre ses mains et les poser sur ma poitrine sinon il n’aurait jamais osé me toucher. Je me suis attaqué à son pantalon et j’ai découvert son premier secret .. Il a une queue de bonne taille ce qui est une bonne chose mais ce qui m’a frappé quand j’ai commencé à le branler, c’est la grosseur de son gland. Quand il s’est mis à bander, il est devenu énorme comme le chapeau d’un champignon ! Un truc de dingue ! J’ai voulu le sucer mais il était si gros que je ne pouvais pratiquement rien mettre de plus dans ma bouche. Je l’ai poussé sur son lit pour le chevaucher mais quand j’ai essayé de m’empaler sur ce gourdin, la douleur que j’ai ressentie quand son gland a distendu mes lèvres intimes était si violente que j’ai renoncé à aller plus loin. Pour me faire pardonner, je lui ai fait une fellation de feu. Comme je n’ai pu goûter que la tête dans ma bouche, je l’ai travaillé tout le long de la hampe avec la langue et ai gobé ses œufs l’un après l’autre. Mais il est vachement résistant le bougre pour un puceau. J’ai cru que je n’arriverais jamais à le faire cracher. Et là j’ai découvert son deuxième secret . C’est un vrai diesel !!! -Qu’est ce que tu veux dire par ...
«1234»