1. Une aventure érotique : Coralie en discothèque


    datte: 07/10/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: DeLaLune, Source: Hds

    Il est onze heures et Coralie dort encore Faut dire que hier soir la soirée a été pour elle bien agitée. Coralie a 21 ans et comme chaque samedi soir elle est sortie avec ses copains et copines. Cette blondinette charmante et charmeuse aime danser et allumer les mecs. Pourtant des mecs elle n’en a pas connu beaucoup, juste deux Jusqu’à hier soir Doucement la jeune fille se réveille et se remémore sa soirée en discothèque. Une fois encore elle s’est éclatée sur la piste de danse, faisant bouger son joli corps sous les rythmes endiablés de l’endroit. Son déhanchement et ses regards coquins ont tôt fait de rameuter autour d’elle un bon nombre de mâles dragueurs. Alors elle se frotte à certains, les plus mignons, ceux qui lui plaisent le plus. Elle frôle avec sa poitrine le torse musclé d’un beau brun, elle fait un clin d’œil à un grand black, elle caresse discrètement avec ses fesses les fesses d’un jeune éphèbe En repensant à ce moment, Coralie ne résiste pas à porter sa main vers son pubis car elle sent poindre une chaleur familière en son bas ventre. Pour l’occasion, la nymphette c’est courtement vêtue, faut dire qu’en cette fin de mois de juin l’été est déjà là et les nuits son particulièrement chaudes. Sa petite robe lui colle à la peau sous l’effet de la sueur, ses seins pointent et sa peau frémit quand celle-ci sent les attouchements de plus en plus fréquents de ses partenaires de danse. Arrive alors une série de slow, c’est désuet mais cela existe encore dans certains ... clubs dont celui là. Coralie regagne son siège quand ses trois prétendants, le brun viril, le grand black et le blond éphèbe ce précipitent pour l’inviter ! Ne sachant lequel choisir la mutine promet de les satisfaire à tour de rôle. Le premier slow est pour l’éphèbe. Celui-ci, timide et doux, la charme en lui jetant des regards appuyés, elle se laisse aller au plaisir de sentir son corps délicat. Le deuxième est pour le grand black. Là, le tableau est complètement différent, moins câlin mais plus physique, il l’enserre dans ses longs bras, lui caresse discrètement le bas du dos. Loin de s’offusquer, la jeune fille cambre plutôt ses fesses pour lui faire comprendre qu’elle n’a rien contre un pétrissage de son derrière ! Bien entendu, le garçon ne se fait pas prier et Coralie constate que, contre son ventre, la verge du mec est ravie ! Le troisième slow est pour le brun ténébreux. Echauffée par les attouchements de son précédent partenaire, Coralie se précipite au contact du corps musclé. Elle ose le toucher, le caresser. Le garçon faisant de même, elle se laisse aller aux palpations des mains habiles. Là aussi elle sent quelque chose de dur qui se manifeste. Alors perdant toute retenue elle entre discrètement sa main dans le jean du beau brun et le masturbe Malheureusement le slow se fini et les deux jeunes gens se séparent avec réticence. Au souvenir de ces instants, Coralie c’est masturbé avec entrain, le sexe dur de ses partenaires elle en a rêvé tout la nuit, comme elle ...
«12»