1. LE MARIN. Et les pics assiettes. (4/4)


    datte: 07/10/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    Après avoir surpris un couple de pic assiettes au mariage de ma cousine germaine, Robert, mon cousin pompier de Paris et moi Christian marin en permission, nous leur avons demandé de ne rien leur dire et de les laisser faire. Après avoir saoulé Elvis, le mari, nous avons aidé Espoir, sa femme à le ramener dans son lit. C’est ainsi que nous avons su où ils habitaient et que le lendemain alors qu’elle était seule, Elvis étant retourné en Espagne continué son chantier où il est contremaitre je me suis invité chez eux comme ils s’étaient invités chez nous. Le lundi matin Espoir devient ma petite-maîtresse et dès qu’il arrive après être sorti de sa caserne Robert aussi. Le soir seulement revêtu d’un imperméable et nu dessous Robert et moi pensant la punir de ce qu’elle a fait avec son mari, nous la conduisons en métro à Pigalle où il s’arrange avec un patron de boîte à strip-tease qu’il connaît où elle vient de passer plusieurs fois dans la soirée finissant par triompher d’un public récalcitrant au début. Nous sortons et nous embrassons les unes et les autres. Nous attrapons, le dernier métro après le changement en courant à Miromesnil, nous entrons dans le dernier wagon de la rame qui vient de s’arrêter. Nous montons tous les trois et la dernière personne descend. Nous sommes seules dans la rame. Nous nous assaillons et dès que les portes se ferment, Robert sort sa queue. Espoir comprend tout de suite ce qu’il attend et se place entre ses jambes pour le prendre dans sa bouche. Je ...
    la vois arrondir ses lèvres autour du pieu qui bande rapidement. Sa main vient caresser mon pantalon lorsque nous atteignons une station. Aucune porte s’ouvre et elle peut continuer. Ma bite sortie, elle me masturbe au même rythme où ses lèvres montent sur la tige de mon cousin. Elle est douée, car il doit être difficile de coordonner les deux mouvements. Arrêt de la rame, la porte s’ouvre à l’autre bout du wagon et une jeune femme monte se retournant par rapport à nous et restant debout le long de deux strapontins. Espoir reste stoïque et change de bite en bouche et masturbe Robert. Arrêt, monté d’une petite mémé qui s’asseoir, elle aussi dos, à notre banquette. Dommage, si elle avait aperçu la petite en train de nous pomper et nous masturber, cela aurait pu lui rappeler des moments de sa jeunesse. Arrêt, Robert, est près d’exploser, ce n’est pas qu’il manque de résistant, mais Espoir l’a pris en bouche avant moi. La porte s’ouvre dans notre dos et dans les glaces, je vois une belle femme qui monte et sans avoir vu notre suceuse entre les deux banquettes vient s’asseoir sur celle à côté de nous. En tournant la tête, elle voit notre maîtresse qui change de sexe et qui reprend mon cousin en bouche. Il lui est difficile d’ignorer ce que nous fait Espoir qui nous démontre qu’elle est devenue femme et salope jusqu’au bout des ongles, continuant à nous faire ce qu’elle a commencé. Je tourne la tête et la regarde. Elle est toute rouge et son regard est fixé devant elle. L’envie me ...
«1234»