1. petite chienne (2)


    datte: 08/10/2017, Catégories: Lesbienne, Auteur: dreamx, Source: Xstory

    Sur le trajet du retour, je lui envoie mon adresse par SMS et lui donne pour consigne de m'y rejoindre dans une heure, sans sous-vêtement. Pendant ce temps, je descends à un arrêt où un sexe-shop n'est pas très loin. Je marche dans la rue en faisant la liste de ce que je dois prendre. Je n'aime pas trop, ce genre d'endroit où de mec en rut bave devant n'importe quoi. Arrivé à l'intérieur, je remarque qu'il n'y a personne à part le vendeur qui n'est plutôt pas mal, mais qui commence déjà à me mater. Il a vite été calmé quand je lui ai présenté mes articles. Au menu : cinq morceaux de corde, deux godes dont un vibrant est l'autre rotatif, un bâillon et un masque de nuit, tout en rouge. Il a vite baissé ses yeux d'un air de chien battu. Encore un soumis ; peut-être qu'il pourrait me servir plus tard, nous verrons. En attendant je mets tous ces accessoires dans mon sac à main. Heureusement, en cherchant bien tout peut rentrer. Le vendeur ne me regarde même plus en face. Je tourne les talons et rentre chez moi. Je commence à être excité à force d'imaginer toutes les possibilités de ses accessoires. Arrivé chez moi, il me reste trois quarts d'heure pour tout préparer. Je noue les cordes au lit et les caches derrière de sorte que le matelas couvre le nœud et qu'ils soient invisibles. Je chauffe un peu la pièce, bougie, parfum et je range les nouveaux jouets dans un tiroir de la commode. Il me reste encore du temps, je prends donc l'œuf vibrant qui lui avait servi de punition. Je ... descends m'installer sur le canapé et me mets complètement nue. Je l'aise mes mains parcourir mon corps, je les laisse effleurer mes seins, caresser l'intérieur de mes cuisses, remonter vers mon nombril. Puis, je commence à me masser les seins. J'y vais de plus en plus fort et je commence à mouiller légèrement. Il m'en faut plus, j'appuie sur mes tétons, puis les pinces et les fait rouler. Ils sont devenus toute dure et moi je commence à être grisée par le plaisir. Sans m'en rendre compte une main part explorer ma toison. Elle en fait d'abord le contour, encarte les lèvres puis les resserre. Un doigt passe le long de ma fente et remonte jusqu'à mon petit bouton. Il est caché mais, je tourne au-dessus. Voyant l'heure avancer je prends l'œuf et l'enfonce délicatement. Je peux maintenant comprendre la surprise de Cécilia quand je lui ai mis. Comme il est froid mes muscles se contractent autour de lui. Je respire et tente de me calmer, je fais de petits vas et vient, lentement, de plus en plus profond. Puis il semble se faire avaler et rentre en entier. Je me rends compte qu'il est assez gros et que je le sens assez dans mon petit puis étroit. Je sens très bien sa position dans mon ventre, mais il se réchauffe assez vite. Je me remets à me toucher, prend la télécommande de mon autre main, bascule la tête en arrière et ferme les yeux. Je suis très excitée, mon cœur bat vite, la maison semble vouloir écouter mon souffle, qui tente de vouloir contrôler ce plaisir, qui monte en voulant ...
«123»