1. Collision


    datte: 09/10/2017, Catégories: fh, inconnu, uniforme, grosseins, bizarre, hotel, douche, amour, contrainte, entreseins, Oral, Oral, 69, préservati, hdanus, délire, Auteur: Radagast, Source: Revebebe

    La permanence du PaF,Paris aux Franciliens, se situait au milieu de la rue Marcel Aymé. Amélie Grougnart, trente-deux ans, y travaillait en vue des élections municipales du XXIème arrondissement comme tête de liste. L’état-major de son parti mettait beaucoup d’espoir dans cette jeune femme volontaire. Le vingt-trois avril à vingt heures trente-cinq, elle sortait de la permanence pour rejoindre son appartement. La permanence duCentre Uni Libéral (CUL) se situait à l’extrémité de la rue Marc Lévy. À quelques centaines de mètres de celle de son opposante. Marcellin Tinglu, trente ans, y travaillait en vue des élections municipales prévues dans quelques mois. Il menait la campagne comme tête de liste. Le Centre Uni Libéral tenait en Marcellin un jeune homme apte à renouveler les hautes sphères dirigeantes du parti vieillissant. Il sortit le vingt-trois avril à vingt heures trente-trois. À l’intersection des rue Marc Lévy et Marcel Aymé s’élevait un immeuble de bureaux vides. Alors qu’Amélie Grougnart et Marcellin Tinglu se croisaient devant cet immeuble, un individu les interpella, un sinistre et redoutable 38 spécial au poing. — Haut les mains ! Entrez là-dedans, et que ça saute ! —ooOoo— Nue dans sa chambre duPlaza Athénée, à Paris, Mary-Hanna Gomez s’examinait pensivement. Le miroir lui renvoyait l’image d’une belle jeune femme d’un mètre soixante-douze et de vingt-cinq ans. Une très belle jeune femme même, selon beaucoup. Une peau dorée, les pommettes hautes, les yeux ...
    légèrement en amande, héritage d’une lointaine ascendance aztèque. « Des yeux couleur du temps. » lui disait sa mère. Noisette à l’ombre, verts pailletés d’or sous le soleil. Une chevelure courte, noire et brillante telle du jais. Le menton volontaire, le visage ovale, de petites fossettes sur les joues lorsqu’elle souriait ; mais elle avait peu l’occasion de sourire ces derniers temps. Le front haut, en partie caché par une petite frange. Sans maquillage pour l’instant, elle se trouvait même mieux qu’avec toute cette peinture de guerre sur le visage. Mais c’était sans compter le staff, les communicants ; la poudre aux yeux, quoi. Ils lui avaient même trouvé un surnom : MH. Elle se sentait fatiguée. Surtout qu’elle était en pleine promotion de son dernier disque. Elle avait quitté New-York depuis plus de trois mois. Ses seins imposants, qui remplissaient un soutien-gorge de taille 95E tout de même (merci, maman). Biens ronds, des seins en forme de pomme, pas des seins qui pendouillent, et qui surtout ne devaient rien à la chirurgie esthétique ; sa fierté, quoi qu’en racontaient les journaux people. Des seins qui, une fois le soutien-gorge ôté, restaient fermes et provocants. Poitrine aux mamelons et aréoles sombres et très sensibles. Elle n’avait eu recours à la chirurgie que pour se faire poser quelques implants dentaires. Le reste du corps à l’avenant ; pas une trace de cellulite sur le ventre ou les cuisses. Des heures de danse et de sport le lui avaient sculpté. Et aussi un ...
«1234...17»