1. Du Bon Temps au Cine Porno


    datte: 10/10/2017, Catégories: Gay, Première fois, Auteur: Opap66,

    C'est le moment. Faisant le tour du panneau, je m'agenouille entre les jambes blanches du type. Il lève la jambe droite, la pose sur l’accoudoir, et se penche encore plus en arrière. Je prends sa bite dans ma main. Ajustement parfait. Sa tige épouse ma main, avec le gland qui sort entre le pouce et l'index. Tandis que je serre, sa bite libère un peu plus de liquide. Je le branle doucement, de haut en bas. Je peux sentir l’odeur musquée, en approchant ma tête du gland. Je regarde le Black. Il sourit, se paluchant vigoureusement en passant sa langue sur ses lèvres. C'est maintenant ou jamais ! Tirant la langue, je lèche le liquide pré-éjaculatoire. C'est abondant sur son gland, et je me délecte. Mais cela ne réussit pas à ôter la sécheresse dans ma bouche. Levant mon regard, je le vois, les yeux fermés, se pinçant le mamelon gauche. Je peux sentir qu’il devient plus raide dans ma main. Me léchant les lèvres, je baisse la tête et ouvre la bouche autant que possible. Dieu, mais que c’est bon dans ma bouche. Doux, spongieux et chaud. Je passe sur sa fente avec ma langue, et le lèche d’avant en arrière, mes lèvres entourant solidement son gland. J'entends un gémissement et je lève les yeux, mais c'est le gars noir, les yeux exorbités sur moi pendant qu'il s’astique et se lèche les lèvres. Je remarque aussi que quelqu'un s'est déplacé vers le canapé d'angle pour regarder. Oui, définitivement, j’adore qu’on me mate. Qui l’aurait cru ? Je ferme les yeux et je lâche la bite du mec. ...
    C’est ma bouche qui travaille maintenant. Sa queue est beaucoup plus lourde et spongieuse. Je ferme les yeux et pose mes mains sur les hanches de ce type. Après avoir léché le gland pendant un long moment, je descends mes lèvres le long de sa tige, en prenant de plus en plus cette bite dans ma bouche. Je peux sentir son gland frotter mon palais, glissant lentement et de plus en plus vers l'arrière de ma langue. Au bout de quelques secondes de lente descente dans ma gorge, je commence à sentir que je suis suffoque et que je ne vais pas pouvoir avaler beaucoup plus de longueur, même doucement et sans a-coups. A ce moment, mon nez touche les poils pubiens, et je me rends compte que je suis allé aussi loin que je pouvais. Je passe ma langue sur sa tige, et j'essaye de la lécher sur toute la longueur alors qu'elle est encore dans ma bouche. Je n’arrive qu’à la moitié. Ouvrant les yeux, je ne vois que des poils pubiens. Lentement, je commence à retirer la bite, la léchant tout autour en remontant. Levant les yeux, tout ce que j’aperçois dans un premier temps, c'est son ventre. Au fur et à mesure que je me retire doucement de sa queue, son visage apparaît comme un lever de lune sur l'horizon de son ventre. Ses yeux sont grands ouverts, de même que sa bouche. Le regard de désir est familier. Lorsque je n’ai plus que son gland entre les lèvres, je prends à nouveau sa queue dans ma main, le branlant lentement de haut en bas. Je peux l’entendre gémir au moment où je retire ma bouche de son ...