1. Du Bon Temps au Cine Porno


    datte: 10/10/2017, Catégories: Gay, Première fois, Auteur: Opap66,

    gland. Je perçois un mouvement à ma droite. Quelqu'un est debout dans l'allée, à quelques centimètres de mon visage, scrutant intensément. Coté gauche, le gars noir et le gars du coin ont été rejoints par deux autres. Tous m’observent et tous sont à différents stades de branlette. Putain, mais que c'est chaud ! Retour à l'action. Soulevant la queue du type, je soupèse ses couilles avec ma main gauche, et me rapprochant, je lèche tout d’abord celle de gauche, puis suce la droite. L'odeur de ce gars me rend fou. Une odeur musquée, si proche de son cul. Écartant largement les lèvres, je prends d'abord une, puis deux couilles dans ma bouche. C’est une sensation étrange, mais c'est génial. Presque comme avoir deux balles de golf très douces dans la bouche. Je salive maintenant comme un fou, bavant sur ses boules. Après plusieurs minutes, et de nombreux gémissements de chacun de nous, je ressors ses couilles de ma bouche. Son gland brille à nouveau de liquide, et je ne peux pas rés****r à la tentation. Lâchant sa bite qui se dresse toute droite, j’approche une fois de plus ma bouche de son morceau. Frottant juste le gland entre mes lèvres, dedans et dehors, je lape le liquide pré-éjaculatoire avec ma langue. C'est un goût que je n'oublierai jamais. Saisissant la base de sa queue, et serrant fort, je commence à bouger mes lèvres sur le gland et la tige. En avant, en arrière, arrêter de lécher le gland et retirer ma bouche. Recommencer plus vite, en haut et en bas, presser, ...
    relâcher, branler, lécher, sucer. J'ai perdu toute notion du temps. Ma mâchoire est douloureuse, comme une trop longue séance chez le dentiste ! Mais jamais un dentiste n'a mis quelque chose d’aussi délicieux entre mes lèvres ! Je ne peux plus arrêter maintenant ! J'ai besoin de goûter son sperme dans ma bouche, de l'entendre jouir, et de voir son visage ainsi que les visages des spectateurs, quand il éjaculera dans ma bouche. La bite dans ma bouche devient encore plus dure, c'est incroyable ! Je peux sentir l’effet de mes coups de langue. En haut, en bas, plus vite, plus fort. Tout à coup, il commence à bouger ses hanches, d’avant en arrière. Je dois mettre mes deux mains sur ses hanches au rythme de ses mouvements. Putain ! Il est tellement raide maintenant. Puis j’entends un son guttural, sans équivoque. Il est prêt ! Je sens ses mains appuyer très fort derrière ma tête, enfouissant mon visage dans ses poils pubiens. Je sens monter la nausée… Non, non. Il faut se détendre, ouvrir la gorge. Il ne faut pas arrêter maintenant. Il soulève encore ses hanches et se fige. J'entends le gémissement familier, le &#034Oh, Putain&#034. Soudain, je sens que le déluge des jets de sperme gicler dans ma bouche. J'essaie d’échapper à sa bite, mais il me tient trop fermement. Je ne pense qu’à garder la gorge ouverte, et à avaler aussi vite que je peux. Son premier jet fuse profondément au fond de ma gorge. J'essaie d’avaler, mais je ne peux pas, sa queue est trop enfoncée et bouche la trachée. Je ...