1. Odile


    datte: 11/10/2017, Catégories: Anal, Mature, Tabou, Auteur: G12, Source: xHamster

    Odile, 50 ans, vivait à l’extérieur de la ville dans une petite maison. Son mari est parti dès qu’elle eut son deuxième enfant. Dès que Antoine et François eurent 14 et 16 ans, la mère de Odile, Renée, 69 ans, vint vivre avec eux trois dans la maison minuscule. Odile n’avait pas d’emploi et vivait d’aide sociale. Elle avait un problème, elle était un peu attardée mentale, mais les services sociaux ne s’en étaient pas aperçus. Les deux garçons allaient au collège et avaient de brillants résultats. Ils dormaient dans leur chambre car la deuxième était occupée par Odile et Renée. Les discussions concernant le sexe n’avaient aucun cours à la maison. Les deux garçons apprirent à l’école les mystères du sexe. Un soir, ils ramenèrent une cassette vidéo qu’ils installèrent dans leur magnétoscope de leur chambre et regardèrent un film porno. Ils en profitaient pour assouvir leurs fréquentes pulsions normales à leurs âges en se branlant de concert dans leur lit. Mais un soir, Odile pénétra dans la chambre pendant le spectacle, croyant ses enfants devant un film normal pour ramener le linge propre dans l’armoire. Elle vit les deux sexes de ses enfants pointant vers le haut et leurs regards fixés sur l’écran. Elle regarda à son tour et vit une femme faisant l’amour à un homme. François, le plus âgé prit rapidement la parole : Maman, tu nous déranges ! Pardon…dit-elle. C’est la première fois qu’elle voyait les sexes de ses enfants en érection. Ca vous plaît de regarder ce genre de ... film ? demanda-t-elle. Mais oui, répondit Antoine, ça détend… François eut une idée derrière la tête : Tu veux me branler, maman ? Tu crois qu’une mère doit faire ça à son fils ? Mais oui, maman, toutes les mères à l’école branlent régulièrement leurs fils… Ah bon ? Mais oui, dit François, viens poser ta main sur mon zizi… Ne sachant que faire, Odile s’approcha du lit de son fils et s’assit sur le côté, à hauteur de son corps et tournant le dos à la télévision. Tiens, prends ma bite dans ta main, sens comme elle chaude… Effectivement, la queue de François en main, Odile sentit la chaleur s’en dégager. Elle commença un court va et vient sous le regard bienveillant de son fils. Le bruit des bracelets entourant son poignet rythmait la course vers le plaisir. Continue, je sens que je vais venir et après, je vais pouvoir dormir… Soudain, ce fut l’explosion, le sexe de François se contracta et cracha trois longs jets dont un vint s’écraser sur le visage de sa mère. Finalement elle était satisfaite d’avoir donné du plaisir à son fils aîné. Elle changea de lit et vint s’asseoir à côté de Antoine : Tu veux la même chose ? demanda-t-elle. Oui, maman, s’il te plaît. De nouveau, elle branla la queue de son autre fils et l’amena à l’éjaculation. Quand ce fut fait, elle s’essuya le visage et embrassa ses deux enfants. François coupa le film et ils s’endormirent ravis. Durant un mois, tous les soirs, alors que Renée attendait dans le salon, Odile branlait ses deux enfants. Mais un soir, ils ...
«1234»