1. Le contrôle fiscal


    datte: 11/10/2017, Catégories: fh, hplusag, inconnu, ascenseur, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, Oral, pénétratio, fsodo, Auteur: Fantasio, Source: Revebebe

    Jacques Bertier observait la jeune femme qui se tenait devant lui, et dans ses yeux on pouvait voir briller l’excitation du chasseur convoitant sa proie. Malgré ses cinquante ans bien tassés, il n’avait rien perdu de sa passion pour les charmes de la gent féminine et, en chasseur avisé, il savait reconnaître au premier regard les biches ingénues ne demandant qu’à tomber dans ses filets. Le fait que Brigitte Dubois se soit présentée dans les locaux de sa PME pour effectuer un contrôle fiscal ne changeait rien à l’affaire et, tout en faisant mine de s’intéresser à l’exposé de la jeune femme, il étudiait en spécialiste le superbe animal qu’il rêvait de capturer. Elle avait une trentaine d’années, soit vingt de moins que lui, mais ce n’était pas ça qui allait l’arrêter. Comme tout chasseur qui se respecte, il était plutôt sûr de son coup de fusil, autant que de son physique de troisième ligne. Son abondante crinière blanche et ses profonds yeux bleus constituaient des armes redoutables auxquelles de nombreuses femmes avaient déjà succombé. Et il était convaincu que Brigitte Dubois finirait par rejoindre son tableau de chasse. Pour l’instant, elle faisait tout pour être fidèle à sa fonction, affichant une allure et un discours d’une froideur et d’une raideur toutes administratives. Mais malgré son tailleur strict et sévère, elle ne pouvait pas dissimuler grand-chose aux yeux aguerris de Bertier, ni l’enivrante rondeur de ses fesses délicieusement moulées dans une jupe grise ... s’arrêtant juste au-dessus du genou, ni la généreuse poitrine qui déformait un chemisier blanc boutonné jusqu’au cou. Et si elle s’efforçait d’afficher un visage impassible derrière de larges lunettes à monture d’écaille et ses cheveux châtains réunis dans un petit chignon un peu daté, son interlocuteur devinait que sous cette raideur de fonctionnaire sommeillait un volcan de sensualité qu’il lui tardait de réveiller. Tandis qu’elle évoquait ses bilans financiers, il imaginait la charmante inspectrice dans le plus simple appareil, prête à livrer ses seins juteux et fermes, son adorable cul et sa chatte frémissante à une inspection au moins aussi minutieuse que celle qu’elle envisageait d’accorder à ses comptes. — Monsieur Bertier ?— Oh ! Excusez-moi, Mademoiselle, j’étais distrait. Je vais mettre un bureau à votre disposition et ma secrétaire vous apportera tous nos dossiers comptables. N’hésitez pas à lui demander tout ce dont vous pourriez avoir besoin.— Merci, mais je préférerais que vous m’appeliez Madame, si cela ne vous dérange pas. Il n’avait pas pu s’empêcher de sourire en s’excusant avec une pointe d’ironie. L’espace d’une brève seconde, les joues de la jeune femme s’étaient colorées, pour le plus grand plaisir de Jacques Bertier qui voyait avec délice comment le vernis d’autorité de la jeune contrôleuse commençait à se craqueler. En fin de matinée, il lui avait proposé de partager un sandwich au snack du coin mais, comme il s’y attendait, elle avait refusé plutôt ...
«1234...7»