1. Ma fiancée me trompe avec... (2)


    datte: 11/10/2017, Catégories: Hétéro, Auteur: Edd, Source: Xstory

    25 décembre 2014, Mon sang ne fait qu’un tour tandis que la main de mon père frôle les fesses de Lucile, confirmant par la même occasion mes doutes. Les images de la veille tournent en boucle dans ma tête Trahison. Il n’y a pas de mot plus approprié pour exprimer mon ressenti. Je ne sais pas alors ce qui me retient de leur crier dessus : "Surtout faîtes comme si je n’étais pas là !" Je vois Lucile repousser la main baladeuse, tenter de masquer son embarras, et malgré son visage cramoisi poursuivre comme si de rien n’était. Mais je ne suis pas dupe. Plus maintenant. Si au moins elle avait su faire preuve d’autant de retenue la nuit précédente Je reste donc planté sur ma chaise, rumine ma colère, ne sachant trop quelle attitude il me faut tenir pour quelqu’un dans ma situation. Mon paternel contemple les formes de Lucile, pensant être suffisamment malin pour échapper à ma vigilance. Je ne suis pas d’un naturel jaloux. Et encore moins soumis à des accès de violence. Peut-être que si la personne en question n’était pas mon père J’ai donc passé le plus clair de mon temps à les surveiller. Ma mère s’étant absentée l’après-midi pour rendre visite à une de ses amies, nous nous retrouvons seuls avec mon père. Lucile est assise sur mes genoux, converse avec mon père qui a préféré le confort du canapé. Ce même canapé où ma moitié a expérimenté il y a peu de nouveaux plaisirs Je ne les écoute pas vraiment, trop occupé à broyer du noir, des réflexions plein la tête. J’entends alors ... Lucile rire à une blague de mon paternel, et me ramène brusquement à la réalité. C’est la goute d’eau qui fait déborder le vase, si vous me permettez l’expression. Je bondis presque de mon siège, manquant de faire tomber Lucile, me justifie pour ne pas éveiller les soupçons. — Tu devrais m’accompagner, dis-je à Lucile. Elle soutient mon regard l’espace d’une seconde, intriguée, et à ma grande satisfaction accepte la main que je lui tends. Je m’attarde sur les courbes magnifiques de son postérieur tandis que nous montons les marches de l’escalier Lucile a revêtu une robe anormalement courte pour cette période de l’année, faite dans un tissu très léger, embellissant sa silhouette déjà impeccable. Imaginer qu’elle la porte uniquement pour attirer l’attention de mon père — Tu m’as l’air tendu, répond Lucile une fois dans la chambre. Je ne réagis pas lorsqu’elle se glisse dans mon dos, me caresse le torse et les avant-bras, puis descend lentement vers mon ventre alors que sa bouche abreuve mon cou de petits baisers, très coquine dans sa gestuelle. Elle me chuchote à l’oreille : — Je sais quoi faire pour rendre mon homme heureux. Lucile introduit sa main dans mon pantalon, agrippe mon sexe à moitié bandé, le libère de sa prison en faisant preuve d’une habileté déconcertante. Je sens un frisson parcourir mon corps quand elle s’agenouille à mes pieds, une étrange lueur dans les yeux, et vient lécher ma tige sur toute sa longueur. Par la suite, elle décalotte mon gland du bout des lèvres, ...
«123»