1. Transportés de plaisirs (4)


    datte: 12/10/2017, Catégories: Erotique, Auteur: leours, Source: Xstory

    Invitation à la découverte Bien évidemment, ma brune et moi, nous sommes restés en contact après notre aventure lilloise. Comment en aurait-il pu être autrement ? Mails, messages, appels. Moyens simples mais efficaces pour échanger, partager, et attendre une nouvelle rencontre. Moyens de communication certes simples mais qui nous permettent de faire passer les nuances, les complexités des sentiments, des sensations qui nous animent. Nos obligations, professionnelles et autres, nous obligèrent à patienter quelques semaines. Journées d’attente, d’impatience, de rêveries câlines et coquines, occupées par les réminiscences de moments sensuels et torrides. Enfin, l’occasion se présente. Un créneau se libère. La belle m’invite à passer le weekend en sa compagnie, chez elle. Impossible de refuser. Rien n’aurait pu empêcher ces retrouvailles. Le besoin, l’envie, la nécessité, étaient devenus impératifs, viscéraux. Rendez-vous est pris. Elle m’attendra chez elle et je sonnerai à sa porte. Tout simplement. Elle me demande si je souhaite qu’elle s’habille d’une façon précise pour me plaire. Je ne peux que lui répondre que je fais entièrement confiance à son instinct, son choix et que je sais qu’elle ne me décevra pas. Le jour dit, vers la fin de la journée, j’arrive devant l’entrée de son immeuble. Habillé comme à mon habitude, de façon pratique, décontractée, je souhaite rester l’homme qui lui a fait découvrir de nouveaux chemins sensuels. Je porte un sac de voyage léger avec juste ...
    l’essentiel. Et, sans que cela ne soit superflu, j’apporte une boite de chocolats pralinés, une bouteille de vin blanc, et une surprise soigneusement emballée. La bouteille est déjà fraiche et emballée dans un récipient isotherme. J’appuie sur le bouton de la sonnette de son appartement. Elle répond et après m’avoir entendu elle me dit : « - Je t’ouvre. Monte ! La porte sera ouverte. Entre et installe-toi dans le salon. Je te ferai patienter un peu. Je finis de me préparer. » Je pousse la porte et me dirige vers l’ascenseur. J’appuie sur le bouton de l’étage avec la certitude que la cabine me conduit au plus près du septième ciel. Le souvenir de nos étreintes nordistes est imprimé dans ma chair et mon être veut revivre ces moments de délices intenses. J’arrive sur le palier et trouve sa porte. Elle est entrouverte comme prévu. J’entre, referme derrière moi et verrouille. Par habitude, je me déchausse. Je pose dans un coin mon bagage et en sors la bouteille et la surprise emballée. Pieds nus, je poursuis et arrive dans un salon lumineux. Une grande baie vitrée laisse entrer la lumière déclinante de cette fin d’après-midi et offre une superbe vue sur la ville et l’étendue azur de la mer au loin. La pièce est décorée simplement et j’apprécie la façon dont elle est agencée. Meubles modernes et quelques objets anciens qui trouvent naturellement leur place. Je retrouve la touche de ma jolie dame. Bon goût, simplicité et un brin de classe discrète. Je la ressens plus que je ne la voie. ...
«1234...»