1. Une auberge au bord de l'eau


    datte: 12/10/2017, Catégories: fh, jeunes, extracon, Collègues / Travail, hotel, Collègues / Travail, fsoumise, vengeance, cérébral, revede, Oral, pénétratio, journal, journal, vengeance, Auteur: SophieF., Source: Revebebe

    Mardi Le test : hier soir, je raconte à Julien qu’au bureau, un collègue – un certain Anthony – me drague avec insistance. — Il te plaît ?— Tu me suffis, tu sais.— On dit ça— Moi je ne te suffis pas ?— Si, bien sûr.— Mais tu as parfois envie d’aller voir ailleurs ?— Pas toi ?— Ça pourrait m’arriver.— Tu vois ! L’essentiel est de tout se dire.— Tu me dis toujours tout ?— Presque.— Menteur, tu as couché avec ta collègue Anaïs, le mois dernier !— Ah, tu l’as compris— Oui. Alors c’est à mon tour ! Je te raconterai, après. À propos, pourquoi ça n’a pas continué avec Anaïs ?— Elle est frigide. Et puis, c’était une toute petite aventure d’un moment, sans conséquence.— Et tu n’as même pas réussi à la faire jouir ? Trop drôle ! Il est vexé, il boude. Nous ne faisons pas l’amour. Mais ce matin, oui, et je ne suis pas frigide, moi ! Enfin, pas avec lui Pas frigide mais folle de jalousie et d’humiliation quand j’ai su qu’il m’avait trompée avec cette gourde d’Anaïs. Ne plus le laisser me toucher, plus du tout, et même le quitter, voilà ce que je voulais faire Et puis, tout compte fait, puisqu’il avait l’air de trouver que ce n’était pas si grave, j’ai décidé de faire pareil, tout simplement. Pour être quitte. Il l’a bien cherché ! L’occasion rêvée, ce pourrait bien être Anthony, qui est plutôt joli garçon, d’ailleurs. Et je veux savoir si avec un autre ça sera aussi bien. Avant d’être avec Julien, ce n’était jamais terrible. Je faisais mon Anaïs oooOOOooo Jeudi Les garçons sont vexés ... quand la fille ne jouit pas. Mais il faut qu’il y ait un minimum de sentiment, chez la fille. Enfin, si j’en juge par moi. Bien sûr, mon expérience est limitée, je suis bien jeune encore. Je n’ai pas envie d’Anthony, pas vraiment ; j’aime Julien mais j’essaierai Anthony. Julien est moins gentil qu’au tout début. Il croit que je suis à lui, que c’est définitif et qu’il n’a plus besoin de se mettre en frais pour moi. S’il a peur de me perdre, il changera peut-être. Jouirai-je, quand Anthony me sautera ? Décidément, cette question m’obsède. oooOOOooo oooOOOooo Ah bon, d’accord, Monsieur se permet de lire mon journal intime quand je fais les courses ! Eh bien, on va continuer ce petit jeu. Quand nous avons fait l’amour, hier soir, j’imaginais que j’étais avec Anthony, et j’ai joui comme jamais. oooOOOooo Lundi S’il m’a montré qu’il lisait ce journal, c’est par honnêteté intellectuelle. Dont acte. Il ne l’a pas lu depuis. Mais lis donc, lis donc, il est toujours à la même place ! Sache que si tu m’avais menti, quand je t’ai demandé si tu m’avais toujours tout dit, je te plaquais immédiatement. Mais tu m’as répondu : presque, comme un gamin pris en faute. Je coucherai avec Anthony. Tu l’as bien fait avec Anaïs. En fait, tu m’as quand même un peu menti, réflexion faite. oooOOOooo Mercredi Avec Anthony dans les archives, cet après-midi. Premier baiser, sa langue dans ma bouche, pas désagréable du tout. Il me palpe les fesses, les seins, ouvre mon chemisier, soulève mon soutien-gorge et ...
«1234»