1. Tic ! Tic ! - 2


    datte: 13/10/2017, Catégories: Humour sexuel, Lesbienne, Mature, Auteur: priss0100, Source: xHamster

    L’épopée de Gollum Paul Tic ! Tic ! — Tic ! Tic ! « Encore ce maudit bruit, » me dis-je agacer en ouvrant les yeux. 2 h 28 du matin, indiquait le petit cadran lumineux japonais de Marie ( une tête de Godzilla, laide a faire peur ). On dormait tous les trois en cuiller sous un simple drap et nus. J’avais le nez dans les longs cheveux roux et parfumés de ma femme, mon pénis contre ses fesses, si douces ( il gonflait d’ailleurs ), et un bras passé entre ses seins lourds et en sueur. Ceux-ci étaient écrasés contre le dos osseux de Marie-France. On avait baiser ensemble et la, j’étais épuisé et ce damner bruit ne cessait de me réveiller. Un cliquetis faible, mais des plus irritant qui allait et venait, on aurait dit dans la chambre, mais maintenant c’était dans le couloir et ce n’était pas la première fois cette semaine. Le problème était que, une fois éveiller, j’avais toutes les peines du monde à me rendormir, alors là, j’en avais ras le bol. Wais, popa en avait plein le cul ! Je retirer mon bras d’entre les deux femmes très doucement pour ne pas les réveiller, soulever le drap et m’assit sur le rebord du lit dans le noir, sans faire le moindre bruit, aux aguets. L’une des deux ronflait doucement tandis que j’avais maintenant une érection nocturne des plus complète et presque douloureuse. Depuis que j’avais franchi le cap de la cinquantaine, j’avais de ses érections de plus en plus souvent, beaucoup plus que dans la vingtaine. Qu’est-ce que ça allait être à 100 ans ? Wow ! Tic ! ...
    Tic ! — Tic ! Tic ! Ahhhh! Harasser plus que jamais par ce bruit, je grincer des dents et décider de régler le problème, c’est a dire aller voir de ou cela pouvait bien provenir. Mais comme on habitait un valeureux musée des curiosités qui datait de 1876, et qui contenait encore toutes ses collections, l’un des seuls qui restaient en Amérique du Nord et dont Marie avait hérité de sa famille adoptive, cela n’allait pas être évident. Cette maison de 35 pièces, situer au fond d’un cul-de-sac, près de Côte des neiges sur le Mont-Royal, répartit sur trois étages débordait d’objets des plus hétéroclites s’entassant dans plusieurs salles d’expositions, mais aussi un peut partout, même dans les escaliers et les chambres. Du sou-sol, au grenier, on retrouvait des objets allant de la simple marmotte empaillée à des collections d’insectes rares ou carrément disparus ; de minéraux, de poteries, d’armes, de sculptures, de squelettes humains ou de dinosaures, d’anciennes photos d’explorateur et ainsi de suite... Il y avait même un mammouth grandeur nature dans la grande salle d’exposition du premier et tout un groupe de Néandertalien en cire occuper à le dépecer, le pauvre. Flippant la nuit, je vous jure, sans parler du faut Sasquatch empaillé a l’entré et d’objets de sorcellerie qui traînaient partout. Mais ce bruit me réveillait depuis deux jours et j’en avais assez et de toute façon, ce qui le provoquait devait être tout près, ici, au deuxième et ce n’était sûrement pas un fantôme même ...
«1234...9»