1. Pierre, où l'itinéraire d'un gars pas doué (11)


    datte: 13/10/2017, Catégories: Gay, Auteur: yug0lit0, Source: Xstory

    aussi passé par là. Je peux éventuellement envisager de ne pas te virer mais à une condition. - Laquelle ? - T’es plutôt mignon. Je veux pouvoir te faire ton éducation. Je veux pouvoir profiter de toi. Qu’en penses-tu ? - Je ne sais pas. C’est que - C’est que rien du tout. C’est ça ou la porte. Moi je dis que tu devrais en profiter. Tu veux t’exercer ? Alors va z y. Tu verras, avec moi, c’est meilleur qu’avec une carotte. - Bon OK. Il m’a alors roulé une pelle. Première fois que je galoche un mec sans avoir d’alcool dans le sang. Il avait senti mon hésitation et c’est pour ça qu’il a pris l’initiative. Je l’ai mis à genou, j’ai, ensuite, défait mon pantalon pour qu’il me suce. Même avec son look de puceau coincé, ça se voyait qu’il n’en était pas à sa première pipe. Ça en aurait presque été agréable si je n’avais pas cette appréhension du rapport Gay. Il était loin d’être mauvais mais avec mes idées très arrêtées, j’avais quand même du mal à bander. Je n’y suis parvenu qu’en fermant les yeux et en pensant très fort à une jolie blonde. - Bon, visiblement tu sembles très motivé pour que je t’initie. Alors on va y aller. Enfile moi ça, retourne toi et penche toi en avant, les mains en appuis contre le mur. Lui dis-je en lui tendant un préservatif. - Oui monsieur. Il me l’a mis et l’a déroulé avec la bouche. Il s’est mis en position et je l’ai enculé en lui soulevant une jambe pour laisser à l’un des caméramans la place pour filmer en gros plan. Ce fut la confirmation de se que ...
    je supposais. Il n’en était pas à son coup d’essai. Je suis rentré comme dans du beurre. Son orifice était bien dilaté. Ça glissait tout seul. J’aurai presque pu maintenir une érection correcte en tentant de me persuader que c’était une fille, même plate. Seulement l’impact de ses couilles sur ma cuisse à chaque fois que les miennes percutaient ses fesses m’ont un peu fait perdre mes moyens. J’ai continué de le limer pendant qu’il poussait des cris très exagérés du style « Oh oui Patron Promis je ne le referai plus. Promis je viendrais vous voir quand j’aurai envie de me faire remplir mon petit trou. ». C’était très cliché mais c’était dans le script. On a changé de position plusieurs fois mais j’avais beau tenter de me persuader que c’était une fille, je n’y allais qu’avec une demi molle. C’était cependant suffisant pour donner l’illusion. Quand ils ont enfin eu les différents plans pour le montage on a filmé l’éjaculation faciale avec, bien sur, ma grande amie de mes débuts, la poire. Ça faisait des années que je ne m’en étais pas servi mais là je n’étais pas vraiment motivé à 100%. D’ordinaire, ils tournaient leurs vidéos d’une traite mais avec moi ils avaient deviné qu’il serait nécessaire de prendre des petits bouts par ci par là et de les assembler au montage. Une fois rhabillé et le matos rangé, Rodrigo m’a remercié. Personnellement je n’étais pas convaincu du résultat. J’avais l’impression d’avoir été mauvais. On m’a de suite rassuré en me disant qu’ils n’en étaient ...