1. Les Aventures de Barbara II


    datte: 14/10/2017, Catégories: Anal, BDSM / Fétichisme, Lesbienne, Auteur: Anne-Charlotte, Source: xHamster

    Catherine, Barbara et Laurence ont quitté le petit magasin parfumé et marchent maintenant dans les rues de la ville. Il fait déjà presque nuit, et Laurence comprend que leurs chevauchées dans l’arrière-boutique ont duré près de deux heures. Quand ses amies l’ont détachée, ses mains se sont agrippées aux épaules nues de Barbara qu’elle voulait encore embrasser, mais les f***es lui ont manqué et elle est tombée à genoux, au bord de l’évanouissement. Puis, enfin assise, elle a reçu quelques réconforts bien mérités : deux verres d’eau fraîche, des compresses humides sur ses tétons enfin libérés des pinces qui les meurtrissaient, et une petite toilette de sa chatte chiffonnée et de son œillet qui, pour s’être montré des plus accueillants, dégoulinait encore du mélange de gel et de cyprine qui avait tellement facilité les fougueux assauts de Catherine. Puis chacune s’est recomposé une apparence « convenable » et l’on s’est mises en route. Après cinq minutes à peine de trajet, Catherine ouvre la porte de l’immeuble cossu où elle habite : - Désolée, les filles, pas d’ascenseur ! Mais je n’habite qu’au second… … Et les voici dans l’escalier. C’est Catherine qui ouvre naturellement la marche, suivie de Barbara et de Laurence. La petite a bien récupéré, grâce aux soins attentifs de ses compagnes et à l’air frais de cette soirée de fin d’été. Nullement rassasiée, c’est non loin du second palier qu’elle pose ses mains sur la taille de Barbara et tente d’approcher par derrière ses ... lèvres de son visage. La jolie brune seconde évidemment cette opération et tourne sa tête en lui offrant sa bouche, tout en saisissant le poignet de Catherine qui en riant fait volte face et commence à l’embrasser dans le cou, et à dégrafer son chemisier. Les trois complices ne peuvent attendre plus longtemps, et s’engagent dès à présent dans une nouvelle danse amoureuse. Bientôt Barbara est également débarrassée de son soutien-gorge pigeonnant, et Catherine peut déposer de savants baisers sur sa poitrine d’une rondeur idéale, passant avec dextérité d’une aréole à l’autre, cependant que Laurence continue de lui prodiguer de tendres embrassades. Mais cette dernière, justement, ne veut pas en rester là. Dans l’escalier, la situation n’est pas commode, mais tellement originale ! De plus, pour la première fois depuis leur merveilleuse rencontre, elle détient un tant soit peu l’initiative. Aussi a-t-elle la présence d’esprit, et le courage, de se détacher (très provisoirement) de son aimée pour descendre à reculons de trois marches, s’ouvrant ainsi la possibilité d’une nouvelle approche. Barbara de son côté s’attend au meilleur et de sa main gauche soutient le visage de Cathy qui continue d’honorer ses seins, cependant que sa main droite, posée à plat sur le mur, lui assure l’équilibre indispensable dans cette situation précaire. Laurence peut maintenant continuer son action : elle passe délicatement son minois de poupée fifties sous la jupe de sa partenaire et, dardant sa langue, ...
«1234...7»