1. Ma drole de famille (23)


    datte: 15/10/2017, Catégories: Lesbienne, Auteur: zooph34, Source: Xstory

    Les jours passent tranquillement, j’apprends que la société a retenu ma candidature et que je commence le premier septembre. Je vois de temps en temps Sophie et Lisa qui me parle de plus en plus souvent de voir ce que ça fait avec Alexandre. Paule et Aline sont partis en vacances avec Brigitte et Michel avec des potes. Moi, je suis l’avancement des fondations de la piscine en me préparant à ma future fonction. Le cheval d’Alexandre est mort. Il en a acheté un autre, Tonnerre, un jeune étalon, mais comme il s’ennuyait, nous lui avons donné un compagnon début juillet. J’ai acheté un âne de deux ans, Léonard. Il est magnifique, très grand, calme et se laisse caresser. Il s’entend très bien avec Tonnerre. Alexandre monte son cheval régulièrement, c’est un excellent cavalier qui aurait pu faire des concours si ses parents avaient été plus riche, mais moi, je ne suis pas à l’aise sur le dos d’un cheval, voire d’un âne. J’ai acheté Léonard en priorité pour tenir compagnie à Tonnerre, mais j’ai aussi une autre idée derrière la tête que je compte bien mettre en pratique le plus tôt possible. Un après-midi, je suis au bord de la piscine à rédiger, avec Jean, le responsable des travaux, le rapport de livraison de la maçonnerie de la piscine. Il fait très chaud et je suis obligée d’être habillée du fait de la présence de Jean. J’ai la totale, jean, string, corsage, soutif, je crève de chaud. Le téléphone sonne. C’est Laurent, le mari de Geneviève. –Allo ? –Bonjour Laure, c’est ... Laurent, comment vas-tu ? –Très bien et toi ? –Moi, ça va, je ne peux pas en dire autant de Geneviève. –Que ce passe-t-il ? –On vient de lui diagnostiquer une leucémie myéloïde aigue, elle doit suivre une chimio, mais sa famille doit faire des tests de compatibilité au cas où elle aurait besoin d’une greffe de moelle osseuse, tu veux bien le faire ? C’est bien le style de Laurent, pas de fioritures, droit au but, même si ça doit faire mal. –Bien sûr que je veux bien, il faut le faire quand ? –Ce n’est pas très pressé, on doit déjà voir si elle réagit bien à la chimio. –Tu me tiens au courant, il est évident que si je peux faire quelque chose, je serais là. –Merci Laure, je t’appelle dans une dizaine de jours, nous en saurons plus sur les réactions de Geneviève à la chimio. –Tu as prévenu Elisa ? –Non, je préviens d’abord Jacques et Louis, je l’appellerais plus tard juste pour la prévenir. –Ne t’en fait pas, je m’en occupe. –Très bien, je m’occupe de ses frères. –Ok, bisous à bientôt. –Merci encore, bisous. Je raccroche, je suis un peu perturbé par cette nouvelle, ma sœur est en danger. Je règle les derniers détails avec le responsable des travaux, le libère et vais me changer pour aller chez Elisa, elle n’est pas concernée par la maladie de Geneviève, n’ayant aucuns liens familiaux, mais elle la considère quand même comme sa grande sœur. Comme je vais chez ma sœur, je me prépare complètement en faisant une toilette intime de tous mes trous, on ne sait jamais. Je peux me mettre à ...
«1234...7»