1. Pat et Mandy (5)


    datte: 17/10/2017, Catégories: Inceste, Auteur: Matt Demon, Source: Xstory

    Elle s’est agenouillée pendant que l’on parlait, et maintenant elle soupèse mes testicules qui se contractent, elle donne un coup de langue sur le gland à moitié découvert. Puis elle le gobe, tire sur la colonne pour le dégager et pompe fort quelques secondes. Puis elle recule et soupire. — Je suis impressionnée. Tu es sacrément épais. Tu as réussi à tout glisser dans le sexe de Mandy ? — Nous n’avons pas essayé. Nous avons juste utilisé la bouche, les doigts Comme toi maintenant. Elle vient de plonger en avant, avalant toute ma raideur, elle lève la tête vers moi, quêtant mon approbation, vulnérable et docile. Elle déglutit et masse le corps de ma verge, ses lèvres sont plongées dans mes poils pubiens mais je jurerais qu’elle sourit. Pour ne pas jouir trop vite, je me recule et la soulève sans effort, embrassant son épaule, son cou que je mordille, lui arrachant des gémissement de plaisir. Je la positionne sur le grand lit à peine couvert d’un drap blanc et m’arrête un instant pour l’admirer. Une beauté à la peau mate et satinée, saine et sportive, dont le pubis bombé à la toison soigneusement taillée en V m’offre ses replis d’un délicat fuchsia. Ses yeux m’implorent de l’honorer, de la chérir, et c’est à mon tour de lui donner du plaisir. Sa conque est trempée, ses petites lèvres brûlantes d’envie, je les aspire, les suce, les pince entre mes lèvres. Je titille son bouton érigé et si sensible qu’elle se pâme sous mes caresses précises, je plonge deux doigts dans la ... moiteur de son sexe — Viens, prends-moi, je t’en supplie, je te veux en moi, implore-t-elle. Je me soulève et pose mon gland congestionné au centre de sa vulve trempée, le fais glisser de bas en haut entre les lèvres luisantes et l’enfonce dans l’antre de sa féminité. Elle est étroite, mais si chaude, si humide Elle s’arque puis se détend et s’offre quand je l’empale sans coup férir, elle feule et crie, ses ongles labourent mon torse alors qu’un orgasme la propulse dans les étoiles. Je reste immobile pour contenir ma propre jouissance tellement j’en suis proche. Puis, quand Lucy est à nouveau réceptive, je soulève ses cuisses et les plaque de part et d’autre de son torse. Ainsi pliée en deux, elle m’offre son entrejambe avec une impudeur totale ;et je peux aller plus loin, mes coups de boutoir font trembler tout son corps. Les yeux voilés, elle hurle, les muscles de son vagin enserrent étroitement mon épieu dur comme l’acier. Elle jouit à nouveau, vissant son regard dans le mien pour me faire l’offrande de son plaisir comme je lui offre le mien, me vidant en lourdes saccades au creux de sa matrice. Lessivé, je tombe à son côté, sans toutefois libérer son ventre de ma présence à peine débandée. Ce que voyant, elle me chevauche en riant, puis prend un air penaud en apercevant les griffures et le sang sur mon torse. Je ne suis pas très velu, et les fines balafres apparaissent d’autant mieux. — Pardon, Pat. Je crois que jamais je n’avais joui comme ça, et — Tu ne peux faire plus grand ...
«1234»