1. Ma drole de famille (3)


    datte: 22/10/2017, Catégories: Inceste, Auteur: zooph34, Source: Xstory

    C’est justement en fin de première année je rencontre un très beau gosse typique de la jeunesse américaine, Steve. Le californien type, beau, intelligent, sportif, surfeur, corvette cabriolet, il a un sexe comme j’aime, gros, et il s’en sert très bien, je pensais que c’était le principal. Nous nous marions rapidement. Il vient de créer sa startup, et commence à gagner beaucoup d’argent. Au début de notre relation, nous faisons l’amour tout le temps, trois à quatre fois par jours, partout. Il me prend par tous les trous et j’adore ça. Après deux ans d’étude, je commence à travailler, mon mariage m’ayant facilité les formalités. Un an plus tard, Steve réussi à vendre sa société, qui a maintenant cinq ans, plusieurs millions de dollars à une grosse multinationale qui veut se diversifier. Il refuse la direction de la boite et décide de ne plus rien faire. Il ne travaille plus, c’est surf, sorties avec ses potes et de temps en temps amour avec moi. Mais, je ne suis plus aussi disponible, j’ai trouvé un super boulot dans une boite aéronautique ou mon français fait merveille et pour lequel je fais beaucoup de voyages professionnels dans tout le pays, ce qui plait de moins en moins à Steve. De temps en temps, j’ai des contacts avec ma famille par téléphone, courrier ou internet, mais rien de plus, mes voyages professionnels ne m’amenant pas en France. Cette vie ne dure pas, nos rapports sexuels sont de moins en moins fréquents et de moins en moins passionnés. De plus, Steve ... devient très macho, il veut être le chef, que je reste à la maison pour lui faire des enfants le ménage et à manger. Comme je tiens à mon indépendance et à mon travail, et que je n’ai pas un caractère des plus facile, la tension monte très vite et nous finissons par divorcer au bout de sept ans de mariage. Cette histoire commence juste après mon retour de Etats Unis, j’ai vingt-huit ans, Elisa et Henri quarante un, Michel dix-neuf, Paule et Aline dix-sept. Sans fausse modestie, je peux dire qu’à cette époque je suis une très belle femme, grande, un mètre soixante-quinze, jolie, très bien foutue, sportive, beau seins hauts et encore fermes, ventre plat, cul d’enfer et longues jambes bien galbées. Je ne passe pas inaperçue, partout où je passe, les têtes, des hommes comme des femmes, se tournent sur mon passage, surtout que je suis une fervente adepte des minijupes que je porte en général très courtes et bien moulantes sur un micro string. Je suis au summum de ma beauté et je m’entretiens. Mais mon plus gros problème, c’est que depuis trois ou quatre ans, du fait du désintérêt sexuel de Steve pour moi, je suis devenue en manque de sexe, or, depuis toujours j’aime jouir et j’ai des besoins un peu hors normes. Je vais donc chercher ailleurs la satisfaction de mes envies avec des hommes ou des femmes, tout ce qui est sexe m’intéresse. Les prouesses, pourtant belles mais trop rares, de mon mari ne me suffisent plus, il me faut autre chose, des hommes, des femmes, les deux ensembles, ...
«1234...8»