1. Inceste destructeur (3)


    datte: 27/10/2017, Catégories: Inceste, Auteur: StormX, Source: Xstory

    En me réveillant le lendemain matin, je fus pris d'un sentiment de mal-être général. J'avais vu à trois reprises ma soeur et mon père se livrer à des actes sexuels. Pendant un certain temps, la vue de ces scènes immorales me mettait uniquement en colère mais depuis la veille, en laissant trop longtemps mon regard se promener sur le corps de Julie, j'avais pu relever qu'elle possédait, en plus de son joli minois, des courbes très séduisantes ainsi qu'une poitrine suffisamment attrayante pour qu'un homme ait envie de la sucer. Ces qualités physiques remarquées chez ma soeur me donnaient à présent des images de plus en plus immorales. L'heure était grave : je ne voyais plus les femmes de ma famille comme les femmes de ma famille mais comme des femmes tout simplement. Sans compter qu'il m'arrivait de me prendre à imaginer un plan à cinq avec ma mère, ma soeur, ma tante et ma cousine ! Je devenais fou, sans aucun doute. Il fallait que je me sorte ces horribles idées de la tête. Pour cela, la solution semblait encore une fois simple : tout raconter à ma mère. Cependant, le fait que ce soit à ma mère que je devais annoncer l'infidélité de son mari rendait le problème compliqué car, en bon fils, je ne souhaitais pas que ma mère souffre. Après le petit-déjeuner, ma mère remarqua qu'il manquait certains ingrédients au repas qu'elle comptait préparer pour le dîner. — Il manque le poulet et le riz. Et je ne peux pas aller au centre commercial parce que j'ai encore beaucoup de repassage ... à faire. Yan, Julie, allez-y. Et revenez pour midi au plus tard. Et voilà qu'à présent, je me retrouvais seul avec ma soeur pour trois heures maximum. Un sentiment de crainte m'envahit. Et si elle savait que Lily et moi les espionnions, mon père et elle ? Et si elle savait, comment allait-elle se comporter avec moi ? Il y avait cependant une chance qu'elle n'en sache rien. Je décidai donc d'être le plus naturel possible de manière à ne pas éveiller les soupçons de Julie quant à ses activités avec mon père. Après avoir fait ma toilette et m'être changé, j'allai attendre ma soeur à l'extérieur de la maison. Celle-ci me rejoignit quelques minutes plus tard et nous prîmes la direction du centre commercial. En chemin, je m'aperçus que Julie portait son sac à main, ce qui me paraissait étrange compte tenu du fait que je portais le sac à commissions et l'argent nécessaire à l'achat des ingrédients manquants. Pensant finalement qu'elle y avait mis son portable, je mis de côté mon impression d'étrangeté et poursuivis ma route sans plus y penser. À notre arrivée au centre commercial, ma soeur voulut entrer dans une boutique de vêtements. Devant mon air interloqué, elle répliqua : — Nous avons deux heures et trente minutes devant nous. Il ne nous faut pas autant de temps pour acheter du riz et du poulet puis rentrer à la maison. Autant en profiter pour essayer quelques robes. Comme ça, tu me pourras me dire si elles me vont. Je la suivis donc dans la boutique. Julie prit quelques robes ...
«123»