1. Nicole, prête à tout (9)


    datte: 28/10/2017, Catégories: Transexuels, Auteur: Mlle_Helened, Source: Xstory

    9. - je vous ai dit que trois semaines après la rentrée, une nouvelle élève est venue s’installer dans ma chambre. Abbygail. Mon âge, rousse aux cheveux longs, un peu ronde, mais surtout une poitrine opulente. Trop même car elle fait un bonnet G ! Donc Abby s’est installée dans ma chambre. Si moi, j’étais en droit, elle était inscrite en école de commerce. La cohabitation se passait pour le mieux. Malgré ses formes généreuses, Abby savait se faire toutes petite. De toute façon, elle passait une bonne partie de son temps à la bibliothèque, me laissant la chambre pour que je travaille en paix. Puis un soir, on s’est retrouvée toutes les deux. Et elle m’expliqua pourquoi elle était arrivée si tard. - Elé, je dois t’avouer une chose. Si je suis arrivée en retard, c’est parce que j’étais en dépression. - oh, c’est triste. - rupture amoureuse. - encore plus triste. Mais tu trouveras très vite quelqu’un d’autre bien mieux que ton ex. comme on dit en France : un de perdu, dix de retrouvés ! Elle me fit un sourire triste, comme quoi la blessure n’était pas complètement refermée. - si tu as besoin d’un câlin, je suis là, dis-je. Je peux poser une question indiscrète ? - oui, tu peux. - pourquoi ton copain t’a quitté ? - elle est partie pour une autre. - elle ? - oui. Je suis lesbienne. Ça ne te gêne pas ? - non, pas le moins du monde. J’ai une famille très ouverte d’esprit. Et j’ai été éduquée dans ce sens. - j’en suis heureuse. On en resta là. Abby se faisait toujours aussi discrète. ... Un soir, elle me proposa de sortir dans un bar lesbien. J’acceptai, plus pour lui faire plaisir que réellement aller gougnotter des filles. C’est pas que j’aime pas, mais une fois de temps en temps, c’est amplement suffisant. On entra dans le bar bras dessus, bras dessous. Mais Abby n’alla pas plus loin dans le tactile. On a bu un peu, dansé beaucoup, parlé aussi avec d’autres filles, curieuse de discuter avec une française. Puis on est rentrée. - merci d’avoir passé cette soirée avec moi, me dit Abbygail. - de rien. Ça m’a fait du bien aussi. Et là elle s’approcha et posa ses lèvres sur les miennes. - merci encore. Je la regardai surprise. Je ne m’attendais pas du tout à cette réaction. Mais en la regardant, je vis une lueur étrange dans ses yeux. Une lueur de bonheur. Je compris de suite qu’elle avait déjà remplacé son ex. - je ne suis pas lesbienne, dis-je pour calmer le jeu avant que ça n’aille trop loin et lui éviter une nouvelle déception. - je sais, me dit-elle. Je sais. Ça en resta là. On reprit nos habitudes. Je ne la voyais pas beaucoup. Tout juste si on se croisait le matin. Un soir, je la trouvais en pleur dans son lit. - qu’est-ce qu’il t’arrive ? demandé-je. Elle me tendit son téléphone. Une photo et un texte pas vraiment gentil. Insultant même. - ton ex ? Elle me fit oui de la tête. Non seulement elle l’avait plaquée pour une autre, mais en plus elle la narguait avec une violence inouïe. Je la pris dans mes bras pour la consoler, en espérant qu’elle ne sombre ...
«123»