1. Chez l'épicier...


    datte: 29/10/2017, Catégories: Anal, Transexuels, Auteur: valeriecheriecoquine, Source: xHamster

    Caro m’a quitté pour un mois. Elle est partie suivre une formation à Nice. Je l’ai accompagné à l’aéroport. J’ai beaucoup aimé le regard des passants devant ces deux lesbiennes qui se roulaient une pelle… Mon beau-père en a largement profité. Caro n’était pas encore posé à Nice qu’il prenait possession de ma grotte. Toujours aussi bon baiseur, ce coït manque néanmoins de piment. En me levant ce matin, j’ai une idée bien précise. J’ai repéré depuis pas mal de temps une épicerie à quelques centaines de mètres de chez moi, tenue par un beur… eh oui j’ai envie de me faire un arabe. Dominateur et autoritaire (d’après la réputation). Une douche approfondie, un maquillage provocant dans les tons pastel. Il commence à faire bon et je passe une petite jupe légère blanche et bleue sur des Dim-up chair. Un string et un soutien-gorge blanc. En haut j’enfile un pull blanc sous lequel on devine très bien mes dessous. Je termine mon maquillage par un rose à lèvre et mes pendants d’oreille. Pour sortir j’emprunte un blouson bordeaux de Caro ainsi que ses bottines de la même couleur à talons de 6 cm, pas trop haut pour être à l’aise. Le vent frais passe sous ma jupe, délicieuse sensation, ça n’est pas la mince ficelle de mon string qui va me protéger. J’ai toujours autant de succès et de nombreux hommes se retournent sur mon passage. Dès que j’en croise un qui me plait, je me déhanche un peu plus, je suis vraiment une salope. Arrivée devant l’épicerie un sifflement d’admiration se fait ... entendre. Mon épicier me facilite l’approche. Je me retourne et regarde le siffleur. 35 ans, beau gosse dans le style arabe exactement ce que je recherche. - Bonjour, ça vous fait plaisir ? - C’est toujours agréable de voir une jolie femme pas farouche. - Merci vous m’offrez un fruit ? - Choisissez ! Je prends un kiwi. - J’aurais pensé que vous prendriez une banane…. J’y vais franchement au culot. Je pose ma main sur son sexe à travers son jean. - Pourquoi prendre une imitation alors que l’original est à portée de main. Je caresse doucement une belle bosse prometteuse et murmure langoureusement à son oreille. - Par contre moi ce n’est pas l’original, je m’appelle Valérie et je suis un travestie. Pour toute réponse il me conduit dans son arrière boutique. Un entrepôt un peu sombre où règne une forte odeur d’épice. Il me pousse doucement contre une table recouverte de cageots de fruits et légumes. Il a déjà sa main sous ma jupe et écarte la ficelle de mon string. Il palpe mon anneau et enfonce un doigt… Je voulais du hard je suis servie. - Oh ma salope t’es déjà trempée… - Oh ouiiiiiiii !!! Je n’ai jamais été aussi excitée. - Tu as vu les belles courgettes ? Ca te plairait d’en prendre une grosse comme ça ? - Elles sont belles mais elles sont trop grosses… Sans rien ajouter il retire son doigt et me retourne. Avec mes talons je suis presque aussi grande que lui. On voit qu’il est habitué aux putes, il ne cherche pas à m’embrasser mais appui sur mes épaules pour m’obliger à ...
«123»