1. Élisabeth


    datte: 30/10/2017, Catégories: Mature, Première fois, Tabou, Auteur: G12, Source: xHamster

    Légèrement vêtu en ce mois de mai magnifique, Vincent se hâtait vers l'appartement familial. Son sac dans le dos, il marchait rapidement, faisant à peine attention aux passants qu'il croisait et qui flânaient en profitant du soleil déjà chaud. Arrivé chez lui, il monta quatre à quatre les escaliers, négligeant l'ascenseur, et pénétra en coup de vent dans l'appartement. Sa mère lisait dans le salon. Il l'embrassa rapidement sur la joue et disparut dans sa chambre en fermant la porte à double tour. Elizabeth ne chercha pas à l'arrêter. Elle s'habituait difficilement à voir grandir ses enfants. Pourtant elle avait quarante-cinq ans. Déjà quarante-cinq ! pensait-elle. Mais l'aînée Agnès avait gens aurait dû lui donner la conscience de sa maturité. Ce n'était pas le cas ! Lorsqu'elle se contemplait dans une glace, elle n’éprouvait que le plaisir de ses formes rondes et sensuelles, et elle voyait la femme avant de voir la mère. Cependant elle devait gérer les problèmes au quotidien car son mari, constamment en voyage d'affaires, lui laissait tout le poids de la gestion de la famille. Charles avait quinze ans de plus qu'elle. Si au début cette différence d'âge n'avait pas posé de problème, elle commençait à devenir pesante car, pris par ses affaires sans doute, il ne la touchait plus guère. Au début elle s'était posée des questions sur sa capacité à susciter ses envies. Mais dans la rue des hommes se retournaient encore sur elle, surtout lorsqu'elle s'habillait de tenues courtes et ... légères qui mettaient en valeur ses jambes et de corsages légers. Au fait, pourquoi Vincent s'était-il à nouveau enfermé dans sa chambre ? Il avait pris cette habitude depuis quelques temps. Elizabeth ne s'en était pas mêlée, estimant que ce genre d'attitude n'était pas de son ressort. Elle pensait qu'à quatorze ans il devait avoir ses secrets intimes. Rêver à sa copine ou à une autre fille rencontrée hier ou le matin même. Evoquer son corps, ses seins, ses jambes. Peut-être même se masturber comme le font les adolescents lorsque le désir leur vient sans qu'ils puissent l'assouvir autrement... Elizabeth ne croyait pas si bien dire, et tandis qu'elle se replongeait dans sa lecture, Vincent, à demi allongé sur son lit s'adonnait au plaisir solitaire. Il avait encore devant les yeux, l'image qui avait déclenché cette irrésistible envie de se masturber. En sortant de ses cours, il était allé prendre un pot avec des copains à la terrasse d'un café. A peine installé, il avait repéré, à quelques mètres de lui, un peu à l'intérieur et en position surélevée, une superbe fille qui discutait sans grande conviction avec un quadragénaire. Elle avait les cuisses largement découvertes par sa courte jupe plissée, et un corsage bien décolleté sur une paire de seins bronzés et pleins. Quand elle vit que Vincent la regardait avec insistance, elle se mit à croiser et décroiser les jambes. Puis elle les ouvrit carrément pour mieux s'exhiber, offrant à Vincent une vue imprenable sur un minuscule ...
«1234...14»