1. Un bon début d'année (1)


    datte: 01/11/2017, Catégories: Partouze, Auteur: Assumax, Source: Xstory

    Bonsoir à toutes et à tous. L'histoire que je partage avec vous est vraie et s'est déroulée dans la nuit du Nouvel An. Pour resituer dans les détails, je me nomme Thibault, 22 ans, habitant du Sud de la France. Sans être un top-modèle, je fais beaucoup de sport et possède donc un physique avantageux dirons-nous. Seulement, une grande timidité fais que je ne suis pas un mec des "coups d'un soir". Enfin, c'était vrai jusqu'à cette soirée de Nouvel An. Replongeons nous ensemble dans le contexte. Pour fêter l'arrivée de 2015, nous avons décidés, ma bande d'amis et moi même de louer une petite maison à la périphérie d'un petit village. Le côté très isolé (pas de maisons à moins de 200 mètres) et le prix que le propriétaire en demande pour la soirée sont deux arguments qui ont directement fait mouche. Le ballet des voitures, allant, venant, toujours pleines. Sono, platines, alcools (en grand nombre, étonnant?) et bien évidemment, sacs de couchage, essentiel à la petite nuit hypothétique d'après la fiesta. Une fois le tout installé, le propriétaire de la maison vient nous signaler qu'il apprécierait que le nombre de convive ne dépasse pas la quinzaine, ce que nous lui promettons. De plus, il nous demande si sa fille de 19 ans pourrait se joindre à nous. La plupart de mes amis n'étaient pas très chaud à l'idée qu'une inconnue vienne s'incruster dans notre soirée. Au final, après quelques négociations, nous avons réussi à obtenir de lui que sa fille puisse venir si il fermait les yeux ... sur le nombre d'invités et si il diminuait la location de 50€, ce qu'il accepta avant de repartir pour une soirée en amoureux avec sa femme. 19h. Les premiers arrivent alors que le premier groupe (composé de 4 potes et de moi, qui avions installé le matos) en était déjà à quelques verres de boisson anisé célèbre. La musique commence légèrement à se faire entendre. On rigole, on boit, on s'amuse. A 19h30, nous sommes déjà une petite vingtaine, des garçons, des filles, quelques couples. C'est dans ces eaux-là qu'arrive une jeune et (ravissante) demoiselle blonde, vêtue d'un débardeur noir avec un smiley en paillettes qui sourit, d'une jupe lui arrivant aux genoux et d'une paire de talons. Elle se présente, Amandine, la fille du proprio. Je vois que mes potes, si embêtés à l'idée qu'une inconnue vienne tout à l'heure, la reluquer pas très discrètement. Et j'avoue avoir fait pareil, il faut que qu'avec son mètre 70, sa taille fine, cette poitrine toute mignonne (que j'estimais à un 95B), et ses fesses que la jupe mettait en valeur, elle était charmante. Le reste des invités arriva vers 20h. Au total 37 personnes étaient présentes. Celle que nous avions invité bien sûr et comme toujours dans ce genre de fête, les amis des amis qui arrivent, sans trop que l'on sache pourquoi. Mon ex petite amie était de ceux là. Je ne savais pas qui l'avait invité, et sans s'être quitté avec perte et fracas, elle ne m'avait plus adressé la parole depuis notre séparation qui datait d'il y a 3 mois. ...
«123»