1. Ma femme en partage (2)


    datte: 02/11/2017, Catégories: Partouze, Auteur: ManuLolo, Source: Xstory

    Dans ce salon privé du club libertin que nous fréquentions pour la première fois, ma femme gémissait, accueillant entre ses cuisses le visage d’un autre homme que moi, homme qui semblait divinement lécher et aspirer le sexe dessous ses poils roux et doux. Je ne l’avais jamais entendu gémir de cette façon ; elle semblait perdre souffle. - Votre femme est divine –me dit Franck – quelle chatte ! j’adore vraiment ! J’avais sorti ma queue et pris la main de Laurence pour qu’elle puisse la caresser, toujours fasciné par cette bouche d’homme qui mangeait le con frisé de ma chérie. Il se releva pour embrasser Laurence sur la bouche. A ma grande stupeur –j’aurais pourtant dû m’y attendre- elle porta la main vers la braguette de l’homme, l’ouvrit d’une main tremblante, contourna le boxer noir que Franck portait et sortit tant bien que mal une queue de bonne taille, raide et totalement rasée. - Laurence ? Dis-je d’une voix blanche – Tu crois que . ? Je ne contrôlais plus rien, la réalisation du fantasme que j’avais enclenché m’échappait dorénavant totalement. Ma femme tourna vers moi un regard éperdu, une queue dans chaque main, elle semblait comme avoir perdu le contrôle d’elle-même, Franck l’avait amenée au bord de l’orgasme sans l’y plonger et je n’avais jamais observé cette expression sur son visage...Oh, comme je voulais tellement son bonheur et son plaisir ! Je pris sa main sur ma queue et la posait sur la queue de Franck qu’elle était déjà en train de branler avec ferveur. Me ... présentant devant elle, toujours étendue sur le dos- je pris place entre ses belles cuisses et approchai ma queue de sa chatte rousse. Les lèvres de son con entrouvert étaient frémissantes comme j’y posais mon gland et le passais tout au long et de bas en haut, ressentant la douceur de ce sexe humide, mouillé de plaisir et de la salive de Franck, qui avait si bien commencé à déguster ma Lolo. Elle semblait être dans une attente folle et irrésistible. J’introduisis doucement ma queue dure et frémissante dans le velours de la chatte poilue de ma femme qui eut un léger spasme et m’engloutit d’un coup de rein. Elle poussa un petit cri et juste après prit en bouche la grosse queue de Franck qu’elle commença à téter goulument, tout en pressant ses couilles des deux mains. - Oh putain, qu’est-ce que c’est bon –fit Franck, entre deux soupirs. Il lui caressait doucement les cheveux tandis ma Lolo le suçait avec ferveur, la bouche serrée sur sa tige. Pendant ce temps, je baisais ma chérie en ayant l’impression de redécouvrir cette femme que je connaissais et aimais depuis tant d’années, et cette chatte rousse, douce et velue, que j’avais tant de fois prise et dans laquelle j’avais tellement joui et déversé de semence. - Ooh, Lolo, ma salope, mon amour ton con ..tes poils quelle douceur, quel bonheur de te baiser .oui, suce-le bien . Ma salope, ma salope .. C’était tellement bon que je ne pu retenir ma jouissance aussi longtemps que je le souhaitais et je vidai mon sperme dans sa chatte ...
«1234»