1. Départ en vacances


    datte: 03/11/2017, Catégories: grp, inconnu, vacances, boitenuit, danser, voyage, facial, Oral, Oral, Partouze, confession, Auteur: Féline, Source: Revebebe

    De retour de vacances bien méritées sous le soleil . C’est donc avec délice que je compte vous faire partager quelques moments forts de la coupure estivale que je me suis octroyée. La plage, le sable fin, la chaleur du soleil caressant la peau. Autant d’appels aux plaisirs divers et variés. Tout a commencé quand j’ai envoyé un premier mail suite à ma lecture de la saga d’un auteur du site sa façon d’écrire m’a transportée vers des caresses jusque-là inavouées et vers mon inéluctable libération et quand l’auteur m’a mise en scène ça a été l’explosion. Aussi, me suis-je dit que les vacances étaient le moment idéal pour expérimenter tous les plaisirs J’ai pris soin de ne mettre dans mes bagages que des vêtements très sexy et des textures qui permettent à l’imaginaire tous les fantasmes . Pour vous faire un petit aperçu, je suis montée dans le bateau habillée d’une robe crème très décolletée dans le dos et devant, laissant deviner la chute des reins et montrant généreusement la rondeur de mes seins au travers de celle-ci, on pouvait découvrir le galbe de mes jambes, la forme ronde et ferme de mes fesses qui était mise en valeur par la cambrure naturelle que je semble avoir et qui a fait chavirer plus d’un homme et même quelques femmes. A ceci, j’avais complété ma tenue par des chaussures à brides et talons aiguilles. Les dessous n’étaient pas en reste, j’avais pris soin de mettre un string qui révélait de façon subtile un pubis agrémenté d’une fine bande de poils laissant le ... reste de mon sexe imberbe et d’une douceur très accueillante. Je montais donc sur ce bateau prête à assumer le moindre de mes désirs et caprices, et bien entendu à les faire partager à qui voudrait. Je restais sur le pont jusqu’au départ et n’intégrais ma cabine que quand nous fûmes en pleine mer. Je me changeais rapidement pour enfiler un maillot une pièce très échancré et dont le décolleté était mis en valeur par une fermeture éclair allant du plus sage au plus osé et mettant en valeur mon corps déjà hâlé par les quelques séances de bronzage faites avant de partir. J’arrivai à la piscine vers 22h30, un tour d’horizon de quelques secondes me permit de voir qu’il n’y avait que des adultes paressant sur des transats ou en train de boire des cocktails au bar. J’avais passé par dessus mon maillot de bain un très joli paréo en voilage transparent jaune clair, merveilleux contraste avec mon maillot noir. Je décidai de m’installer au bar et d’attendre un peu. L’attente fut de courte durée, un homme d’une cinquantaine d’année s’approche de moi, me lance un sourire ravageur et entame la conversation : — Bonsoir— Bonsoir— Vous vous baignez ? C’était bien la seule question à laquelle je ne m’attendais pas mais pour être fidèle à ce que je voulais, je laisse glisser mon paréo à mes pieds et me dirige vers la piscine. Je me glisse dans l’eau et attends — Elle est un peu fraîche non ???— Il suffit d’y entrer.— C’est toujours le plus dur.— Ah bon ??? Mon regard sans équivoque le fait sourire. ...
«1234...8»