1. Dressage avec mon mari


    datte: 03/11/2017, Catégories: BDSM / Fétichisme, Hardcore, Partouze, Auteur: michelemimi, Source: xHamster

    Cela faisait déjà deux mois que Alain et moi avions été « pris en main » par Igor. Nous l’avions vu deux fois pendant ce délai et il nous avait chaque fois amené plus loin dans ce monde, nouveau pour nous, du libertinage. Je désirais vivement qu'Alain devienne BI sachant qu’en parfait hétéro, il fallait qu'il soit un peu forcé pour y parvenir. Igor était le choix parfait pour nous servir de guide tant était grande son expérience et sa maîtrise dans ce domaine. Il avait deviné rapidement mon potentiel ainsi que les motivations d'Alain et il s’était fait un malin plaisir de nous soumettre pour pouvoir nous offrir la réalisation de nos fantasmes et la découverte d’autres lieux, d’autres pratiques. Cette fois, il avait préparé une surprise sans rien nous dire. Le rendez-vous avait été donné dans une suite composée d'une chambre en deux parties. Un large vestibule avec un grand canapé, et une grande chambre avec un grand lit. Comme à l’accoutumé nous avons parlé de tout et de rien. J’avais envie qu’il entre dans le « jeu » dés le départ, mais il n’en fit rien se contentant d’être un hôte, disert et cordial. Igor, installa une caméra en face du lit pour ne rien perdre des scènes qui allaient s’y dérouler. « Je vais aller m'occuper de Michèle, toi, prends une douche et reste nu.» Alain filait sous la douche et revint se mettre sur le lit. Il nous trouva enlacés, nous embrassant tendrement. Lorsque je vis Alain, je ne pûs m'empêcher de rougir. J'étais toujours gênée de m’abandonner ... en sa présence. Dans les rôles que nous avions accepté, il y avait l’indicible bonheur de réaliser nos fantasmes communs, mélangé à la gêne de vivre des situations où chacun se lâchait et vivait ses propres fantasmes. Pour lui, me voir appartenir à un autre, et moi être soumise était quelque chose que je désirais vivre, mais mon amour pour Alain, me mettait dans une position difficile à supporter. J'avais le sentiment de le tromper. Pour Alain, voir mon abandon était toujours extrêmement troublant. Igor avait compris cela très tôt dans notre relation et il désirait en jouer pour nous pousser à éprouver des moments intenses avec nous. J'avais mis une jupe rouge légère qui laissait deviner mon porte jarretelle. Un corsage noir moulait parfaitement ma poitrine d'où l'on percevait mes tétons dressés durcis par l’excitation.Je n'avait pas mis de soutien gorges. Igor m'avait dit au téléphone de ne pas mettre de culotte ni de soutien gorges. Cette obéissance à Igor troublait et rendait jaloux Alain mais il était bizarrement heureux et fier que j’acceptai de jouer ainsi à notre jeu. J'obéissais à un autre que mon mari, passant au dessus de mes propres barrières, acceptant de lui appartenir, mais aussi je lui montrais comme je pouvais aller loin par amour pour mon homme. J’en étais là de mes réflexions, lorsque Igor se séparant de moi allât s'assoir sur le divan. Alain me prit alors dans ses bras pour m'embrasser, sentir ma poitrine s’écraser sur son torse nu et son cœur affolé battre ...
«1234...9»