1. L'amour d'un père (11)


    datte: 04/11/2017, Catégories: Inceste, Auteur: Loco2016, Source: Xstory

    Chapitre 11 : Lily Je rentre chez moi après un weekend passé chez mon papy. Je n'en reviens pas ce de ce qui s'est passé. J'ai... j'ai perdu ma virginité, avec mon propre grand-père ! D'ailleurs, ce n'est même pas vraiment mon grand-père, c'est mon père ! Il vient de me l'avouer. Ce n'est pas entièrement une surprise, j'avais quand-même quelques doutes, mais cela reste totalement incroyable ! J'ai dû mal à l'admettre et encore plus à en parler, mais j'ai aimé ce qu'il m'a fait. Ce n'est pas parce que j'étais encore vierge à vingt ans que je n'avais jamais eu envie de sexe, bien au contraire ; je suis juste extrêmement timide. J'ai toujours rêvé rencontré un garçon qui me désirerait avec qui je ferais tout le temps l'amour. Jusqu'à il y a deux jours, c'était pour moi plus du domaine du fantasme que de l'aspiration. Je ne me suis jamais trouvée attirante ni intéressante, alors quand mon père m'a fait toutes ces choses... et de la façon dont il les a faites en plus... je me suis sentie la femme la plus importante du monde. Il m'a fait me sentir belle et aimée, cela m'a fait follement du bien. Je sais que c'est mal : c'est mon papa, il est de ma famille, mais je ne pense pas que j'aurais pu vivre quelque chose d'aussi intense avec quelqu'un que je connais à peine. J'avais confiance en lui, je me suis totalement laissé allée. J'ai honte, mais je ne regrette rien. J'ai fais l'amour. Non, je me suis faite baisée ! J'ai joui et j'ai aimé ça ! Mon dieu, je n'oserais jamais dire çà ... tout haut. Cette expérience m'a été salvatrice. Je... j'en avais terriblement besoin. Le sexe est devenu obsession depuis quelques temps. Je me masturbe tous les jours, dans le noir, dans mon lit. Je me sens mal à chaque fois, sale de faire une chose aussi perverse, mais j'ai trop besoin de jouir. Il m'est déjà arrivé de pleurer tellement je me sens seule. Papa est intervenu au bon moment, j'étais en train de devenir folle. Pourtant, cela ne va pas vraiment mieux pour autant. Je me caresse encore plus souvent qu'avant ; sauf que cette fois, c'est en pensant à des choses que j'ai faites et non à des fantasmes. Cela me prend désormais à n'importe quelle heure de la journée, même durant les cours. Je suis obligée d'aller m'isoler aux toilettes lorsque ça m'arrive. À la maison, j'ai également du mal à me concentrer sur mes devoirs. Parfois, en plus milieux d'un travail, je glisse sur main vers mon entrejambe pour me soulager. Je ne parviens plus à étudier si je ne le fais pas. Je ne suis pas sûre de comprendre ce qui m'arrive. J'ai envie de bites ! Je sais que ça fait salope de penser des choses pareilles, mais c'est ainsi, je ne peux pas m'en empêcher. Je repense sans cesse à celle de papy. J'ai encore envie. Je voudrais pouvoir rejouer avec, la sentir me pénétrer les chairs et éclater pour moi. C'est beau un sexe d'homme qui déborde de crème. J'ai eu du mal à me contenir la dernière fois qu'il est passé à la maison, même je me suis sentie un peu blessée par son comportement. Il ...
«1234...12»