1. Drague dans le métro (1)


    datte: 05/11/2017, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: zooph34, Source: Xstory

    Drague dans le métro Nous sommes en 1968 à Paris, fin juin, il est dix-sept heures trente, il fait extrêmement chaud, c'est la canicule. Je vais avoir vingt-cinq ans. Je viens de terminer mes études et je suis en attente d'un travail que je commence début septembre, je suis libre toute la journée. Je suis vêtu tout de blanc, short et chemisette, évidemment, rien dessous. Je n'ai pas de ceinture, le short a une ceinture élastique qui le maintien bien. J'attends avec impatience le jour où quelqu'un s'accrochera à mon short, pour quelque raison que ce soit, et le fasse descendre jusqu'à mi-cuisses, me mettant les fesses à l'air en pleine rue. C'est un de mes fantasmes. Comme d'habitude avant de sortir, je me suis fait un lavement complet. Je suis à Châtelet-les-halles, sur le quai bondé de la ligne 1 direction La Défense. Quand le métro arrive, une vague humaine en sort vite remplacée par une autre vague humaine qui se tasse tant bien que mal. Je me retrouve plaqué sur une montagne, un homme d'au moins un mètre quatre-vingt-dix et cent cinquante kilos, un monstre. Derrière moi, un corps se plaque sur mon dos. Je dois aller jusqu'à Charles de Gaule Etoile, ce n'est pas la joie. La rame démarre, je suis ballotté de droite à gauche en fonction des virages, je ne peux me maintenir nulle part. Une station puis deux stations passent, toujours la même boite de sardines. Au démarrage de la seconde station, je sens quelque chose sur ma fesse gauche. Je n'y prête pas particulièrement ... attention, c'est courant quand le métro est bondé comme ça. Quand cette chose se déplace, je commence à me demander ce qui se passe, mais je laisse faire, je veux voir jusqu'où ça va aller. En fait, c'est une main qui me caresse la fesse. Je donne un petit mouvement vers l'arrière pour faire comprendre que je ne vois aucun inconvénient à ce que ça dure un peu. La main s'enhardie et descend jusqu'à la limite du short, des doigts se promènent sur ma cuisse et remontent sous le short jusqu'en bas de ma fesse. Elle redescend et remonte sur le tissu jusqu'à la ceinture du short. Les doigts testent l'élasticité de ma ceinture et constatant qu'elle se détend facilement, se glissent dessous et descendent sur une de mes fesses. Constatant l'absence de sous-vêtement, la main ressort, quelques secondes plus tard, elle revient sous mon short en soulevant exagérément le tissu, se glisse entre mes fesses, son majeur s'insinue jusqu'à mon anus et le titille, il est lubrifié. Il force un peu et réussi à s'introduire. Il fait des mouvements qui le font aller et venir dans ma rondelle l'assouplissant de plus en plus. Il va de plus en plus profond dans mon anus, jusqu'à y introduire pratiquement deux phalanges, ce qui a pour effet de m'exciter encore plus. Je commence à bander sérieux, j'ai peur que la montagne s'en aperçoive. Malgré tout, je réussi à glisser ma main derrière moi et explore l'espace. Elle tombe sur un pantalon dans lequel se trouve une bite bien raide. Je constate qu'elle est ...
«1234...7»