1. La séance de retouches


    datte: 05/11/2017, Catégories: fh, essayage, toilettes, hmast, Oral, uro, Auteur: Themask74, Source: Revebebe

    Thomas, jeune commercial célibataire, se rend comme assez souvent chez sa couturière habituelle pour retoucher ses derniers pantalons de costume. La boutique est assez petite et il y règne une impression de désordre. De nombreux sacs et cintres sont entreposés un peu partout. La couturière est ce jour-là habillée d’une jupe serrée et assez courte ainsi que d’un chemisier blanc qui lui fait ressortir son bronzage de fin d’été, de même que sa poitrine qui sans être opulente est néanmoins respectable. Thomas se demande comment il a fait pour ne pas remarquer la beauté et le charme de Mariana, cette femme d’une quarantaine d’années dont l’accent trahissait ses origines roumaines. — Bonjour, que m’amenez-vous aujourd’hui ?— J’ai deux pantalons de costumes ainsi qu’un jean.— Je vous laisse entrer dans la cabine. En fait de cabine, c’était une partie de la pièce qui était séparée d’un rideau. Là, comme dans le reste de la boutique, régnait un désordre sympathique. Il essaya son premier pantalon, elle entra dans la cabine d’essayage et s’accroupit pour effectuer les retouches du bas. Thomas eut un choc quand il vit dans le miroir d’en face la culotte ou le string de Mariana. Il essaya de détourner le regard mais il tomba sur son décolleté qui laissait entrevoir une grande partie de sa poitrine. Malgré lui il ne pouvait détourner son regard. Il commença à ressentir une certaine émotion. — Voilà, c’est bon, vous pouvez essayer l’autre pantalon. Ouh ouh, je vous parle ! Thomas, ... plongé dans l’entrecuisse de Mariana, n’avait pas entendu celle-ci. Il reprit ses esprits puis quitta le premier pantalon et prit un certain plaisir à prendre son temps. Il voulait inconsciemment créer la même émotion chez son interlocutrice. Il portait un slip boxer qui le moulait particulièrement bien et que Mariana feignit de ne pas remarquer. Au deuxième pantalon, la scène se reproduisit. Thomas profita de la vue plongeante sur l’entrejambe de sa couturière et son émotion augmenta d’un cran.Pourvu, se dit-il, que je ne me mette pas à bander. — Je crois que votre pantalon est un peu trop large à la taille, vous avez du mal à le tenir. Je vous conseillerais une légère retouche.— Faites comme vous le sentez, c’est vous la professionnelle.— Merci du compliment. Elle se releva, se plaça derrière lui et le manipula autour de la taille. Il sentit ses mains s’activer sur son corps, ce qui ne le laissa pas indifférent, surtout quand elle resserra le bouton et la braguette. À ce moment là, Thomas sentit son sexe se raidir malgré lui. Après avoir mis deux ou trois aiguilles, elle lui dit : — Quittez-le mais je vais vous le faire réessayer après avoir peaufiné une légère retouche. Thomas fit descendre son pantalon et s’aperçut que son boxer laissait entrevoir une énorme bosse. Forcément elle était obligée de s’en apercevoir. Peut-être espérait-il qu’elle ne ferait aucune remarque. Eh bien non ! — Eh bien dites donc, vous avez l’air serré ! C’est moi qui vous fais cet effet ? Entre nous, ...
«123»