1. initiation à la domination (1)


    datte: 06/11/2017, Catégories: Hétéro, Auteur: pourtonbien, Source: Xstory

    Attiré depuis fort longtemps par le plaisir que procure l’asservissement de femmes contactées sur internet, Thierry savait comment fonctionnait (virtuellement) la gente féminine. Ses mots, percutants, étaient finement choisis, et ses « conquêtes virtuelles » mouillaient abondamment devant leur ordinateur au gré des scénarios choisis. Las de ces situations virtuelles, surtout frustrantes, il s’efforçât, non sans mal, à convaincre une jouvencelle à le rencontrer. En effet depuis plusieurs semaines maintenant, elle lui était dévouée et il avait su jouer avec sa frustration sexuelle en la submergeant d’images pornographiques, foncièrement dégradantes, alliées à des scénarios où la fille, conquise, adhérait docilement. Elle s’exhibait en cam devant son « maitre », portant autour du cou un collier et une chaine en guise de laisse. Thierry la sentait « mure » pour une rencontre réelle. Convaincue de son infériorité et abreuvée d’images et récits pervers, elle cédait du terrain petit à petit, jouant à la pute soumise, obéissant à toutes ses demandes, elle lui montrait maintenant toute son intimité, prenait des poses suggestives et avait fini par lui donner son numéro de téléphone. La jeune et jolie Daphné, tout juste 20 ans, était dévorée par un feu intérieur brûlant. En recherche d’une image paternelle vite oubliée dans une vie de famille monoparentale, elle était restée vierge et était très fleur bleue. Elle idéalisait son prince charmant, il serait le seul et l’unique à l’avoir, ... pour la vie. Naïve sur la nature humaine, elle était restée persuadée qu’un garçon merveilleux, vierge comme elle, l’aimerait et que celui-ci aurait mérité son hymen. Les années passèrent et il ne vint jamais. Elle faisait régulièrement la difficile quand les occasions se présentaient. Elle se rendait aujourd’hui compte qu’elle était peut être passée à côté de quelque chose. Du haut de son mètre soixante, ses cheveux longs, blonds, ses rondeurs gracieuses et la finesse de ses doigts étaient son atout charme. Ses fesses rebondies et sa bouche étaient, pour elle, une invitation à l’amour. « De la confiture aux cochons » se disait-elle Un jour, chatant sur internet afin d’assouvir une envie honteuse, elle était tombée sur cet homme mur, sûr de lui, qui avait su lui faire découvrir des plaisirs insoupçonnés dans l’obéissance. Rassurant et bel homme, il avait réussi à lui faire avouer tout ce qu’elle avait dans son cœur, même l’inavouable. Il lui avait envoyé des images pornographiques qui faisaient mouche dans le ventre de la belle, une femme à genoux avec un sexe dans la bouche, des images raffinées où colliers, laisses et positions lascives restaient néanmoins artistiques. Plus tard il poursuivait en la bombardant d’images réellement pornographiques qui, inconsciemment, imprimaient en elle une certaine norme dans les rapports hommes-femmes et les rôles de chacun. Les premiers échanges téléphoniques étaient intimidants, il lui parlait doucement mais d’une voix grave et ferme. ...
«1234...»