1. Marie Laure 1


    datte: 06/11/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: DXD, Source: Hds

    Un beau jour, durant les vacance d'été, j'étais parti sur les bords de la méditerrannée en compagnie d'amis. Entre sorties à la plage, délires entre copains, virées en boîte de nuits, les vacance se passaient super bien. Vint un jour, où nous rencontrâmes un groupe de filles de notre âge, sur la plage. Bien que toutes jolies et même sexy, l'une d'entre elle, qui se nommait Marie-Laure, se détachait clairement du lot : elle était de taille moyenne, les cheveux châtain, des yeux noisette, un visage plus qu'agréable, mais surtout, un corps de rêve : de belles jambes, une bouche pulpeuse, une taille fine, de sublimes fesses rondes et fermes, et surtout, une poitrine ultra-génreuse, du 95E au moins ! Ainsi, dans les jours qui suivirent notre rencontre avec ces charmantes demoiselles, une petite compétition vit le jour entre nous pour savoir qui aurait les faveurs de la plantureuse Marie Laure. Etant un peu plus malin que mes copains, j'eus l'idée de patienter, et de voir ce qu'il se passerait. Ainsi, je pus voir que dés le lendemain, mes amis dévoilèrent presque immédiatement leur jeu : certains d'entre eux passaient leur temps à suivre Marie Laure partout où elle allait comme des petits chiens, d'autres, riaient à toutes ses remarques plus ou moins drôles, d'autres enfin lui faisaient limite du rentre-dedans, la complimentant sans cesse sur son physique ou faisant des insinuations salaces. Marie Laure aurait pu être agacée par ces tentatives de drague, mais elle semblait au ... contraire s'en amuser, faisant de ses soupirants ses chevaliers servants, sinon ses esclaves. Lorsque nous allions à la plage, elle faisait porter ses affaires à l'un d'eux, lorsque nous étions au restaurant, elle n'hésitait pas à se servir dans leur assiette, quand nous allions en boîte, elle se faisait offrir ses verres et bien d'autres choses encore. Moi, j'observai tout ça avec amusement, m'émerveillant de voir cette bombe faire tourner en bourrique mes amis. Je compris aussi bien vite que leurs différentes stratégies de drague n'avaient que pour seul résultat de les transformer en petits caniches, et que jamais, cela ne les amènerait à coucher avec la superbe Marie Laure. Ainsi, au lieu de lui témoigner mon intérêt, je feignai de lui être complètement indifférent. Marie Laure sembla bientôt intriguée par mon attitude : alors que tous les autres mecs tombaient à ses genoux, moi je semblais être de marbre. De plus, contrairement aux autres, je refusai de la traiter comme une princesse, et cela semblait mi-l'irriter, mi-l'attirer. Rapidement, je vis que ma stratégie était payante : Marie Laure apparemment vexée que je ne succombe pas à son charme, se mit presque ouvertement à me draguer, flirtant avec moi, ne perdant jamais une occasion de me toucher, me lançant des regards quelque peu incendiares. Au bout de quelques jours, elle me demanda même de lui étaler de la crème solaire sur le dos, chose qu'elle n'avait jamais proposée à mes amis. Ainsi, je sentais que j'étais près du ...
«1234...11»