1. comment je me suis découverte (8)


    datte: 07/11/2017, Catégories: Transexuels, Auteur: belleplante, Source: Xstory

    Comment je me suis découvert(e) (8) C'est la douleur qui me réveille. Il fait déjà nuit. Je me lève et met ma robe et mes talons. Je sors de la chambre et va vers la lumière de la terrasse. Patrick n'est pas seul, je t'entends discuter avec un homme. Deux rencontres dans la même journée cela fait beaucoup.Je veux être présentable. Je retourne dans la chambre. Je passe par la salle de bain pour me laver. Je contrôle mon maquillage. J'ai bien fait, il a encore coulé. Je le rectifie. Je vérifie mes pansements. Je repositionne mes prothèses. Je vais dans mon dressing pour choisir une tenue pour la soirée. Je choisis un body string avec du satin et de la dentelle. Il est sculptant ce qui resserre mon buste. Cela accentue ma taille et fait ressortir mes seins. Il est couleur chocolat. Cela maintient le pansement de mon nombril et laisse ma fesse libre. J'enfile une paire de dim up de la même couleur. Je mets une robe portefeuille beige et une veste en laine. La température est moins clémente qu'à notre arrivée. Je vérifie ma perruque. Une paire d'escarpin nude et me voilà partie vers la terrasse. A mon arrivée les deux hommes se lèvent. Patrick viens me chercher pour m'accompagner jusqu'à la table du salon de jardin. Il met sa main autour de la taille et me guide-Aline voici Pierre, c'est un amis chirurgien. Nous étions en train de parler de toi.Pierre me fait un baise main. Je suis très agréablement surprise. C'est un homme qui doit approcher des 70 ans, 1m80, cheveux grisonnant ... et mince. Il est bien conservé pour son âge. -enchantée, j'espère que vous parliez de moi en bien. -ravis de faire votre connaissance. Oui bien sûr, Patrick me racontait vos débuts et nous parlions du futur. Vous êtes ravissante. Patrick me serre contre lui avec une main sur mes hanches. -tu t'es fait belle pour moi ? tu n'as pas trop mal ? -oui je voulais te faire plaisir et te faire honneur. La fesse ça va, le nombril c'est plus douloureux. Asseyons-nous. Il me désigne une chaise entre eux. Je m'assois. Nouvelle découverte, une robe portefeuille c'est joli et sympa mais quand on croise les jambes il faut faire très attention. Les pants de la robe glissent de chaque côté de mes cuisses et les deux hommes découvrent la lisière de mes bas.Je veux remonter le pant droit de ma robe mais Patrick m'attrape la main. Il me regarde, me souris et fait non de la tête. Il a décidé de m'exhiber et je m'aperçois que, au lieu de me mettre mal à l'aise, son mouvement de tête m'excite. Il a raison, à son contact, je deviens une salope.Nous grignotons des verrines en buvant du champagne. Les hommes parlent bateau, politique et travail ; j'écoute et m'instruit. Ils m'ignorent complètement mis à part la main de Patrick qui me caresse les cuisses. -alors Pierre que penses-tu de ma femelle ?Je reçois une claque quand j'entends le mot qu'il utilise pour me présenter. Je lui jette un regard réprobateur. -tu as fait un très bon choix. Depuis le temps que tu cherches. Pour son mental on en parlera ...
«1234»