1. Bérénice (21)


    datte: 07/11/2017, Catégories: Transexuels, Auteur: Mlle_Helened, Source: Xstory

    41. Bérénice et Patrice la laissèrent pleurer tout en la consolant. Il fallait qu’elle accepte d’elle-même la situation, son statut de travesti, amie très chère et partenaire de jeu du couple. C’était la condition sine qua none pour le trio fonctionne dans le temps. - je dois être affreuse, dit elle en séchant ses dernières larmes - je confirme dit Bérénice. On va s’habiller et se préparer. On avait parlé d’un restau et ça tient toujours. Par contre, tu es notre invitée. C’est le moins qu’on puisse faire. Elles passèrent un temps certain dans la salle de bains. Ce qui sembla une éternité pour Patrice. Il s’était préparé dans la salle du rez-de-chaussée et attendait patiemment le retour de ces dames. - ah enfin ! dit-il en les entendant descendre l’escalier en chêne. - et bien oui, mon chéri, les femmes, c’est comme ça. Il leur faut du temps pour se faire belle. - et ça valait vraiment le coup d’attendre. Vous êtes magnifiques. J’ai beaucoup de chance de vous avoir toutes les deux. Je vous propose d’aller manger à La Rochelle et d’aller voir les illuminations de Noël. Qu’est ce vous en dites ? - ok pour moi, dit Bérénice. - on n’a pas fait tout ça pour rester ici, dit Alice en montrant sa tenue. Autant sortir. - alors c’est parti. Contre toute attente, Bérénice s’installa à l’arrière de la voiture familiale, un Scénic noir. Alice protesta mais Patrice insista. - tu es notre invité, dit-il, la reine de la soirée. Alice rougit sous le fond de teint. Ils arrivèrent en ville et ... trouvèrent facilement une place sur le parking derrière la Tour de la Chaine. Ils entrèrent sur le port. Le vent du large s’engouffrait dans la ville, plaquant les robes contres leur jambes gainées de nylon noir tout simple pour Alice et à couture pour Bérénice. Alice serra sa veste trop légère pour la saison. Patrice s’en aperçut et, en gentleman, la prit contre lui. Bérénice sourit. Ils firent le tour du port puis entrèrent dans le restaurant où ils avaient réservé et dans lequel ils avaient leurs habitudes. - bonsoir Patrice. Bérénice, fit le maitre d’hôtel - bonsoir Jean-Paul. Comment tu vas ? - très bien, dit-il après avoir serré la main de Patrice et fait la bise à Bérénice - je te présente Alice, une amie, dit Patrice - enchanté, répondit Jean-Paul avant de lui faire la bise. Alice fut surprise du geste auquel elle ne s’y attendait pas du tout. Jean-Paul les plaça à une petite table ronde un peu à l’écart. Le repas se déroula tranquillement autour d’un plateau de fruits de mer. Ils quittèrent le restaurant deux heures plus tard, déambulèrent dans les rues de la ville. Ils firent un détour par la rue où habitait Alice, puis, jugeant qu’il était trop tôt pour rentrer, ils décidèrent de sortir en boite. Enfin, ce furent surtout Patrice et Bérénice qui décidèrent, imposant leur choix à Alice, un peu gênée de sortir dans des lieux qu’elle ne fréquentait pas habituellement, même en garçon. La boite n’était pas encore bondée et Bérénice traina Alice sur la piste. Elle tenta de ...
«1234»