1. Je surprends ma tante qui se tape mon ami d’enfance. Le fils de sa meilleure copine !


    datte: 07/11/2017, Catégories: Plus on est, Auteur: Mlkjhg39, Source: Hds

    Je surprends ma tante qui se tape mon ami d’enfance. Le fils de sa meilleure copine ! Suite des épisodes, je déniaise le fils de ma meilleure amie. 1ère partie : Je m’appelle Emilie, j’ai 19 ans, d’après ce que disent mes copains d’internat, je suis un beau petit lot mais je n’ai pas encore sauté le pas. Toujours pucelle ! Je voudrais bien que pour la première fois, ce soit avec Claude, mon ami d’enfance. Ma tante chez qui je passe mes vacances connait ses parents depuis une quinzaine d’années et aussi loin que je me souvienne, nous nous aimons comme frère et sœur. Il arrive souvent que je dorme chez ses parents ou inversement. Julie, ma tante, vient justement de proposer à ses parents, Jean et Annabelle, de l’accueillir pendant un mois pour les grandes vacances car ils sont pris par leurs métiers. Cela fait une semaine que Claude est là mais je m’inquiète, il est moins prévenant avec moi que d’habitude, il se lève très tard le matin et a l’air toujours fatigué comme s’il ne dormait pas suffisamment. Julie n’a pas l’air bien en forme non plus mais elle rayonne de gaité, je ne l’ai jamais vu comme ça. Le soir tombe, la soirée se termine devant la télé, je vais me coucher, Julie dépose un rapide baiser sur ma joue et vaque à ses occupations. Comme souvent, Claude me rejoint dans ma chambre pendant un moment avant de regagner son lit. CLAUDE. Depuis 6 mois, je ne suis plus puceau, Julie m’a fait découvrir le sexe et c’est ma maîtresse. Bien qu’un écart de plus de 20 ans nous ... sépare, je l’aime. Elle m’a révélé, j’aime ça et d’après ses dires, je suis un bon élève. Sa proposition me comble de bonheur, un mois complet avec elle ! Mais on doit faire attention car sa nièce ne doit rien remarquer. Surtout que ça fait des années que nous nous bécotons. Julie se fait très discrète quand elle gagne ma chambre donc on ne risque rien. Comme tous les soirs, je passe un moment dans la chambre d’Emilie. Pour dormir comme à son habitude elle a enfilé un de mes tee-shirts qui lui arrive à mi-cuisses et je devine en dessous un string de dentelle blanc. Une drôle d’idée mais j’aime bien la voir dans cette tenue. Julie est venue en nuisette noire passer un instant avec nous pour discuter. Entre la tante et la nièce, je ne sais plus où donner de la tête, je vois les seins de Julie à peine voilés par le déshabillé et le haut des cuisses d’Emilie que mon tee-shirt qui remonte sans cesse me dévoile à tout instant. Et elle ne fait rien pour y remédier. M’aguichant même. Je ne peux m’empêcher de bander et il faut toute ma volonté pour rester décent. Julie nous souhaite bonne nuit, j’embrasse Emilie et regagne ma chambre. Je sais qu’il va falloir s’armer de patience en attendant qu’Emilie s’endorme mais on ne veut pas prendre de risque. En attendant Julie, je ne peux m’empêcher de me branler à la pensée de pouvoir la serrer contre moi. Un silence oppressant règne dans la maison. Julie vient de me rejoindre et me sourit, un doigt à la verticale sur ses lèvres sensuelles et ...
«1234»