1. Procréation naturellement assistée (3)


    datte: 07/11/2017, Catégories: Inceste, Auteur: 0.livia, Source: Xstory

    Désormais bien installé dans sa région natale, Benjamin voulut renouer contact avec des amis d’enfance. La première personne qui lui vint à l’esprit fut Charlène, avec qui il s’entendait très bien au lycée. Benjamin l’avait complètement perdu de vue depuis qu’il quitta la région pour fonder son entreprise. Cela devait faire presque une quinzaine d’années maintenant qu’ils ne s’étaient plus donné de nouvelles. Il mena donc sa petite enquête pour retrouver son ex-maîtresse, mais ayant perdu son adresse et son numéro de téléphone, la tâche fut compliquée. Le Botin ne lui permit pas non plus de la retrouver. Finalement, ce fut au détour d’une conversation avec Charlotte qu’il fit une avancée majeure : _ Pourquoi tu ne parles plus à tes parents ? demanda Benjamin, un soir lors d’un dîner. _ J’ai besoin de prendre un peu l’air, mes darons étaient toujours sur moi et j’en avais assez qu’ils me surveillent tout le temps. En fait, je ne les vois que pour les fêtes La voyant devenir morose, Benjamin enchaîna d’un ton badin : _ Ta mère doit être une très charmante femme, si tu as tout reçu d’elle _ Oui j’ai tout pris d’elle. Tout le monde me dit que je ne ressemble pas du tout à mon papa. _ Ah oui ? fais voir une photo ? Charlotte lui montra un cliché enregistré. Benjamin eut un choc en regardant la photo, car sur celle-ci figuraient Charlène et Rémy. Ils avaient beaucoup changés, mais il parvint à les reconnaître. Charlotte était donc leur fille _ Ben quoi ? Tu en fais une de ces ... têtes !, lâcha Charlotte. _Heu c’est juste que je connais ta mère Elle était une très bonne copine à moi quand j’avais ton âge, bredouilla Benjamin, Blême. Excuse moi, je je vais aux toilettes. Il s’attarda sur le visage de Charlotte avant de quitter la table. Ses yeux et son nez lui paraissèrent si familiers. En se regardant dans le miroir de la salle de bain, il n’eut plus aucun doute : ces traits de Charlotte étaient les siens. Il se demandait auparavant ce qui pouvait bien l’attirer dans le regard de la jeune fille. Il sentait qu’il avait un lien qui les unissait, qu’il y avait quelque chose en plus chez Charlotte qui faisait que Benjamin s’attacha beaucoup plus à elle que toutes ses autres conquêtes. Benjamin se rappela de cette fois où il avait sauvagement baisé Charlène, avant de se vider les couilles en elle pour l’engrosser. Personne ne connut ce secret très bien gardé par Charlène et Benjamin qui, tous deux avec le temps, finirent par accepter que Rémy fut le vrai père de Charlotte, vivant alors dans le déni. Mais désormais, la dure réalité lui revint en pleine figure. Le quarantenaire fut pris de vertige quand il songea que pendant maintenant une semaine, il bourra le délicat abricot de sa propre fille et qu’il se déchargea en elle à maintes reprises sans protection. Comment se faisait-il qu’il ne l’eut pas vu avant ? Comment par un tel concours de circonstances a-t-il pu tomber nez à nez avec sa fille cachée ? La réponse fut fluide, après réflexion : la fille de ...
«1234»