1. Quand Margot devient chienne 30


    datte: 07/11/2017, Catégories: BDSM / Fétichisme, Première fois, Auteur: varari, Source: xHamster

    Dans le monde des affaires. « BHV » recevait au château. Rien à voir avec la faune habituelle. D’ailleurs là, il y avait peu de monde. Deux couples et deux messieurs seuls. Tous bien habillés. Très chics, très BCBG comme on dit. Presque tous avait une serviette ou un attaché-case et entrecoupaient leur conversation en répondant à leur téléphone mobile qui semblait être pour eux, la pièce la plus important de leur panoplie. Le majordome, enfin le « croque-mort » aurait dit Margot, les avait accueillis et les avait installés dans le salon. Il leurs avait servis des boissons en les informant que leur hôte était retenu au téléphone et qu’il arrivait dans un court instant. - Oui, vas-y, pompe moi bien ma Perle. Toi tu sais ce que j’aime. C’est si bon tes mains sur mes couilles et ta langue autour de ma bite. Tu es vraiment une reine de la pipe ! - Huuummm ….. - Oui je sais ma Perle. Ne parle pas, continue. Avale ma queue mon trésor. Fais-moi gicler au fond de ta gorge de chienne. Tu es trop bonne ! - Huuummm … - Vas-y, vas-y ! C’est bon, ça monte. Hannnn !! Oh putain ! Tu sais y faire bordel, ouuuiiiiii !!!! Aaaaahhhhhhhh ! Putain de merde que c’est bon. Allez avale moi tout ça petite catin. Tu l’aimes hein mon foutre ?!! - Oh oui Maître, je l’aime votre liqueur. - Oh non de Dieu, ça fait du bien. Je vais pouvoir aller affronter tous ces requins maintenant. Tu m’as bien détendu ma Perle. Il n’y a que toi pour me faire ça, tu es la meilleure suceuse que je connaisse. - Merci ... Maître. - Bon, c’est pas tout ça, il faut qu’on y aille. - Moi aussi Maître ? - Oui bien sur, je pourrai avoir besoin de toi. - Très bien Maître. - C’est bien bonne petite chienne, allez, on y va et n’hésite pas à en montrer, ça les distraira. Comme ça je pourrai peut-être maîtriser la situation plus aisément. Lorsque « BHV » entra dans le salon, Perle sur les talons, il salua tout son monde en négligeant volontairement de présenter la jeune femme qui l’accompagnait. Un peu de mystère dans les affaires ne pouvait nuire pensa-t-il. Nul doute que cet oubli aura été remarqué mais aucun des protagonistes n’osa poser la moindre question. Pourtant inutile de préciser que Perle fut détaillée sous toutes les coutures, même par les femmes. Perle les a regardées en coin et elle pouvait lire dans leur regard, soit de l’envie, soit de la jalousie, voire même les deux. Quand aux hommes, ma foi, comme toujours, un regard vicieux qui en disait long. Une fois encore, elle pu constater que ce n’était pas ses yeux qu’ils mataient. Le majordome revint avec un nouveau plateau, mais de coupes de champagne cette fois-ci. « BHV » invita tout le monde à prendre un verre et ils trinquèrent tous aux futures affaires qu’ils ne manqueraient pas de conclure prochainement. On parla un peu de la pluie et du beau temps puis, sous l’impulsion de « BHV », ils se dirigèrent vers le bout du salon où trônait une vraie table de conseil des ministres. On pouvait compter au moins une vingtaine de chaises autour si ce ...
«1234»