1. Surprise au palace


    datte: 07/11/2017, Catégories: Hardcore, Auteur: zuludawn75, Source: xHamster

    Je m'appelle Paul, j'ai 40 ans, marié avec deux enfants. Je suis cadre dans une agence de communication et j'ai été mandaté par mon boss pour négocier un gros contrat avec une grosse boîte en province. Pour ne pas passer pour des rigolos auprès de ce client potentiel il a été décidé que je descendrais dans un hôtel de luxe. Je ne vais pas me plaindre mais franchement je pense que ça envoie un mauvais message au client, regardez où passe l'argent qu'on vous demande pour nos prestations. Un établissement plus modeste aurait fait l'affaire et aurait donné une image plus saine. Mais bon, ça fait toujours plaisir de profiter d'un palace. A la fin de la première journée j'étais épuisé. Tout l'état major du client a défilé devant moi pour me présenter son service, son activité, son secteur. J'ai pris des notes hoché la tête gravement écouté attentivement et posé des questions pertinentes. Le repas de midi a été dans le même esprit mais avec moins de monde quand même. A la fin du dîner mes hôtes m'ont laissé sous la marquise qui abrite le perron de mon palace, à moitié hagard et complètement épuisé. Histoire de ne pas me coucher sans profiter un petit peu du palace je suis allé au bar pour prendre un verre.Ce moment de détente m'a un peu requinqué et c'est d'une humeur bien plus relax que je me suis dirigé vers ma chambre. Je suis donc monté dans l'ascenseur et j'ai commencé à regarder mon téléphone, histoire de voir si ma femme m'avait envoyé des messages.J'étais donc appuyé ... contre la paroi du fond quand la porte s'est ouverte à nouveau et que quelqu'un, que je n'ai pas regardé est entré. La cabine s'est mise en marche, lentement comme à l'habitude de ce genre d'engin datant du début du XXe siècle. Lorsque les portes se sont ouvertes un groupe bruyant est entré destination le bar situé sur la terrasse tout en haut de l'hôtel. Du coup la cabine s'est retrouvée pleine comme un œuf et quand j'ai relevé la tête de mon écran je me suis trouvé coincé entre la paroi et une femme dont je ne distinguais que la chevelure d'un roux flamboyant. ce que je ne voyais pas mais que je sentais parfaitement c'était la chaleur de son corps souple qui était collé contre le mien. Les vibrations de l'antique mécanisme provoquaient un mouvement de friction du corps de l'inconnue contre le mien, friction qui a très vite provoqué une érection que ma &#034partenaire&#034 ne pouvait d'autant moins ignorer qu'elle pointait directement contre ses fesses. J'étais très gêné vu que je ne suis pas un &#034frotteur&#034 et que je pense que tout acte sexuel ne peut se produire qu'entre adultes consentants.J'essayais de reculer pour que cette femme n'ait pas l'impression que je cherchais à la sodomiser sur place sans autre forme de procès.Quand la porte s'est enfin ouverte et que le groupe est sorti de la cabine j'ai eu la surprise de constater que la pression des fesses de la rouquine contre mon bassin et ma queue était toujours aussi insistante. Au bout d'une poignée de secondes elle ...
«123»