1. Femme BCBG, escorte, non, pute (95)


    datte: 08/11/2017, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    Par une belle nuit d’août je suis mollement assise sur l’une des chaises du salon de jardin de la maison de Jacky à écouter Lison la maman de Katia m’expliquer comment elle avait le fantasme de faire l’amour avec un homme de couleur noir depuis que dans sa jeunesse elle avait flaché sur un beau Camerounais avant de se retrouver enceinte par Guy qui l’a épousée. C’est sa maman sage-femme qui l’a accouché. • Nous avons vécu chez elle plusieurs années. Guy et moi avons eu la douleur de perdre lui son père fumeur invétéré et moi maman d’une crise cardiaque foudroyante. Nous avons hérité de leurs biens étant fils et fille unique. Au moment où nous allions choisir qui vendrait, une restriction de personnel dans le magasin de Guy l’a obligé à se faire muter dans le magasin de Royan. C’est la vente de nos deux biens que nous avons prise et d’acheter autour de Royan. J’ai toujours aimé Saint Palais, l’été c’était toujours la plage où nous emmenions Katia. Nous avons trouvé la maison que nous habitons et qui était en vente à prix cassé suite à un divorce qui tournait mal. Il y a deux ans que nous avions emménagés lorsque dans le journal, j’ai vu ton annonce et tu m’as engagé pour entretenir chez toi. C’était du pain bénit pour moi j’aidais Guy à gagner de l’argent en restant la plupart du temps chez moi surtout qu’il faut que ta maison soit prête un mois par an sauf exception à Noël. Un jour où je remontais la plage pour rentrer chez nous, un homme africain est passé à mon côté avec ... tous ses objets à bas prix qu’il essayait de vendre. J’avoue que je l’ai suivi jusqu'à une camionnette garée dans une rue parallèle. J’étais prête à l’aborder quand un deuxième homme est arrivé, lui-même suivi d’un troisième. Mon envie d’un homme de couleur qui s’était réveillé en moi aurait certainement pris le dessus sur la morale s’ils avaient été deux, mais trois, je voyais mal me faire prendre dans une camionnette par trois bites fusse telle dans les tons qui me fascinent. Quand j’ai vu que parmi tes invités un homme aussi fort que le Camerounais de ma jeunesse était mon voisin, j’ai tout fait pour m’isoler avec lui. La petite Anne vient souvent voir Katia et surtout sa fille, un jour où je gardais la petite, Anne est arrivée, je lui ai parlé de son ami. Fine mouche, elle a rapidement compris que j’étais obsédé par les sexes de couleurs, je dis bien les sexes car lorsque je me remémore notre conversation tout ce que je lui disais faisais apparaître mes envies. Je dois t’avouer que d’en parler m’avais sérieusement excité car comme pour mon dépucelage par Guy je suis incapable de dire comment je suis arrivé à lui sucer la chatte pendant qu’elle en faisait de même avec la mienne. Après les hésitations avec ma copine avant mon mariage, l’approche d’un sexe féminin de si prêt a été une révélation, j’étais capable de prendre autant de plaisir, avec une bite dans mon con qu’avec la langue de cette petite vicieuse d’Anne. Comment j’en suis arrivé à aller sortir de sa cachette ...
«1234»