1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N° 688)


    datte: 08/11/2017, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: MAITREDOMINO, Source: Hds

    soumis Endymion MDE au Château - (suite de l'épisode précédent N°687) - La réfection de la Grange - La nuit avait été courte pour Endymion MDE Mademoiselle Lucie et Monsieur Julien l’avaient attaché aux pieds de leur lit pour qu’il puisse dormir un peu. Malgré ses couilles douloureuses, l’esclave MDE avait trouvé le sommeil très rapidement, si rapidement qu’il n’avait même pas entendu, tout près de lui pourtant, les gémissements de plaisirs de ce jeune couple faisant l’amour à multiple reprises ! Et lorsque Maximilien discrètement le détacha le lendemain matin vers huit heures, il était encore exténué. Heureusement une bonne douche fraiche et un copieux petit déjeuner lui permirent de retrouver ses esprits. Il le fallait d’ailleurs, car son prescripteur enseignant, Sir William l’attendait de pied ferme Les deux premières heures de cours furent terribles, tant Endymion MDE reçut de coups de badine sur son cul nu. Sir William était intransigeant, strict, sévère comme les instituteurs d’un autre siècle mais avec la perversité en plus et il n’acceptait aucune erreur, chaque manquement était sanctionné par un à cinq coups cinglants sur ses fesses déjà bien striées. Il n’avait que faire des étourderies de ce chien soumis, il ne voulait rien savoir de sa fatigue de la veille, Il était là pour lui apprendre, de gré ou de force la langue de Shakespeare, un point s’était tout ! Les deux heures suivantes furent moins pénibles, Endymion MDE avait enfin compris quelques règles ... grammaticales élémentaires, avait appris un peu plus de vocabulaire et récitait à genoux mains sur la tête, une trentaine de verbes irréguliers sans plus se tromper Sir William alors le récompensa. Il souleva son kilt, et lui présenta sa bite molle : - Suck-me, bitch ! (suce-moi, salope) Lui ordonnait-il. La légende était bien vraie, les écossais ne portaient vraiment rien sous leur jupe kilt ! La badine ne fut pas nécessaire, l’esclave MDE avait parfaitement compris ! Il avalait ce membre encore flasque et de sa langue agile, le fit se tendre soudainement ! Sir William ne put se contenir très longtemps, il en fut surpris d’ailleurs, en moins de trois minutes, l’affaire était jouée, il éjaculait et envoyait son jus en éclaboussant le palais d’Endymion MDE sans aucune retenue et en maintenant d’une main ferme la tête de l’esclave contre son bas-ventre Le chien soumis MDE failli s’étouffer mais il réussit tout de même à avaler ce sperme écossais. - Swallow my cum, little whore (avale mon foutre, petite putain) Là encore Endymion MDE avait parfaitement compris les quelques mots prononcés par sir William, il faut dire que le vocabulaire qu’il lui enseignait était comment dire très orienté, très axé sur la soumission, le sexe, la trivialité et mots crus ! Sir William essuya sa verge dans les cheveux de l’esclave et dans une attitude So british rangea son sexe sous son kilt et quitta, sans un regard, l’esclave de Monsieur le Marquis d’Evans. Ce fut d’ailleurs lui, Le Maître, qui vint ...
«1234»