1. CINQ AU 31


    datte: 09/11/2017, Catégories: Entre-nous, Les hommes, Auteur: Acool, Source: Hds

    « Recherche partenaires pour touze à l’hôtel demain après midi, décrivez vos envies et je vous répondrais si profil adapté. ». L'annonce publiée par un mec de 48 ans était trop alléchante. Je m'empresse d'y répondre. Moi je me nomme Grégoire, j'ai 50 ans un petit embonpoint pour mon mètre soixante quinze. Bear poilu je suis actif et passif et mon atout principal est mon sexe, car je suis bien monté. Enfin ce sont les autres qui le disent. Sans être très longue, elle fait 19 mais d'un calibre assez épais et vigoureux de 5 cm de diamètre. J'avoue que je perfore bien quelques culs avec mon engin sans jamais avoir reçue aucune réclamation. Même si je suis parfois un peu brutus lors de l'intromission. Ça passe ou ça casse, mais les mecs prennent leur pieds à les entendre couiner et glousser. Nous échangeons quelques mails avec Eric ou je lui explique que j'aime, palper, lécher, sucer, les pelles, doigter et bien entendu limer en profondeur. Mais je suis auto reverse et j'aime aussi l'inverse, car le but est que chacun prenne du plaisir. C'est convenu le rendez-vous est validé et il me demande si je connais des mecs. Je pense instantanément à un amant régulier qui se prénomme Vince. Un beau brun viril de 40 ans qui mesure 1,80 , sec, musclé et bandant à souhait ; Un baiseur dans l’âme mais aussi un suceur de première. Là est sa vocation en plus de défoncer les fions. Je lui envoi un sms et il me répond : « L'annonce pour l’hôtel, oui je suis sur le coup » Je sais qu'on s'y ... retrouvera. Aujourd’hui c'est le bon jour, ce matin je suis en forme et me rend dans un bois que je connais. Je me gare sur le coté et remarque une voiture qui me fait face à cinquante mètres. Je stationne et au bout de 5 minutes, la voiture en face redémarre, le mec se place et ralenti à ma hauteur et me dévisage. Un petit signe de tête pour lui signifier mon accord. C'est un mec de 30 ans environ. Nous descendons tous les deux de voitures et il me suit sur le chemin un peu boueux.Il porte un jogging gris et je distingue nettement une forme pointue au niveau de son entre jambes. Il porte un bonnet de laine rivé sur son crane, il est de corpulence moyenne. Arrivé à ma hauteur, il sort son sexe. Un zob fin et long que je commence à caresser. J'ouvre à peine mon jean qu'il empoigne déjà mon membre épais. « Je vais te branler, je veux que tu jutes » me dit-il. Je commence à tâter son petit cul et insinue ma main dans son boxer. Je caresse ses belles fesses lisses et déjà un doigt s'aventure. Il ne veut pas sucer ni se faire sucer. Sa bite ne décalotte pas, trop étranglée par la peau qui la recouvre et il semble souffrir lorsque je le branle, alors j'y vais en douceur. Il me demande de ralentir car il sent qu'il va venir. Lui décalotte bien mon gland et enserre fortement mon zob. J'aimerais le prendre mais il n'y tient pas. Il veut me faire gicler et ce sera vite le cas. Entre mes mains il jouit à son tour et je serre ses burnes poilues, et je suis impressionné par la quantité de jus qui ...
«123»