1. Bastien - chapitre 1 - réunion


    datte: 09/11/2017, Catégories: Entre-nous, Les hommes, Auteur: AZIMOV, Source: Hds

    Partie 4 Il prend une longue respiration et relâche l’air dans un râle de satisfaction. Je ne veux pas aller trop loin dans mon exploration de son sexe. Alors je me relève et je repars à l’assaut de ses lèvres. Le baiser est plus fougueux. C’est l’occasion de montrer à quel point notre désir est intense. Noah repousse ma langue dans ma bouche, il m’indique ainsi tout le bien que je lui ai fait et qu’il en veut encore, que la recherche de plaisir est loin d’être finie. Le baiser s’éternise alors que sa main se pose sur ma bosse et prestement caresse, malaxe mes bourses et ma queue bandée. Alors que nous reprenons notre souffle, je lui demande : « Tu veux monter dans la chambre ? » Un hochement de tête m’indique sa réponse. Je le prends par la main et l’attire vers l’escalier de mon duplex. Dans les marches, de ses mains libérées, il prend l’initiative de caresser mes fesses. Pris de surprise, je m’arrête au milieu du virage. Il me rejoint sur la marche, les mains toujours sur mon cul et m’embrasse dans le dos puis dans le cou. Je tourne la tête, il dépose un baiser sur mes lèvres et d’une main alerte claque la fesse droite. Cela déclenche de nouveau l’ascension vers la chambre. ----- Je ferme les rideaux pour avoir notre intimité et créer une pénombre propice à nos jeux érotiques. La dernière lucarne obturée, je me retourne et le vois debout de l’autre côté du lit. Je le trouve beau à mourir sur place. Je lui souris. Je prends mon boxer par l’élastique de mes deux mains et ... le glisse le long des cuisses avant de l’enlever et le jeter vers lui. Il l’attrape et le porte à son nez. Il respire le tissu sans bouger son regard de moi. Je fais un pas, monte sur le lit et je me mets à genoux sur le matelas. Il s’approche et colle ses tibias au cadre du lit. Il jette mon boxer dans la chambre sans se préoccuper de l’endroit où il va retomber. Plus rien ne compte pour lui que ma bouche et ma langue s’attardant sur ces couilles velues que j’explore, j’embrasse et je lèche. Des frissons remontent dans son dos. Les gémissements reprennent alors que sa queue retrouve le fond de ma gorge. De longs va et vient lui tire des râles. Mes mains, à l’unisson, caressent ses bourses dans un mouvement circulaire. Le plat de la main flatte le scrotum donnant un peu plus de plaisir à mon amant et faisant monter mon propre désir d’un cran. D’un coup, il monte sur le lit, se met à genoux et dans un même mouvement ses mains poussent sur mes épaules pour me faire tomber en arrière et m’allonger sur le dos. Alors il dépose des baisers sur mon torse, mon menton, ma bouche. Ses mains courent le long de mes flancs, de mon ventre, de mes seins. Il se met sur ma gauche et sa main redescend vers mon sexe qu’il caresse. Dans une même danse, ses baisers courent le long de mon torse et il descend maintenant vers ma queue qu’il prend rapidement en bouche. Il imite mes précédents mouvements. Un peu gauche au début, il est touchant dans sa volonté de me rendre le plaisir que je lui ai ...
«123»