1. Lettre à une nymphomane et à son mari dévoué


    datte: 09/11/2017, Catégories: fhh, nympho, hotel, Oral, Oral, Oral, pénétratio, double, Partouze, fdanus, fsodo, init, lettre, totalsexe, couple+h, Auteur: Rocco si refroidi, Source: Revebebe

    Cette lettre n’est pas une fiction. Je l’ai envoyée à un couple d’inconnus – ou presque – car je ne connais d’eux que le corps de la femme et pas franchement celui de son mari, puisque je ne suis pas bisexuel. Notre rencontre a été due au hasard : par jeu, j’avais répondu à leur annonce sur Internet sans espérer une réponse. Cette annonce m’avait fasciné car je n’avais pas la moindre idée de ce qui motive un couple pour réaliser ce genre de fantasme, ce mélange d’offrande et de soumission à un parfait inconnu – qui plus est pour elle, sous le regard attentif de celui à qui elle avait juré la fidélité absolue : Je n’avais pas joint de photo à mon mail mais j’avais choisi d’écrire en étant plus courtois que racoleur, tout en laissant planer une odeur de souffre sur ce que pourrait être notre relation purement sexuelle. Ma réponse a été rapidement suivie d’un coup de téléphone de la femme pour me dire que non seulement ma proposition l’intéressait mais en plus, elle l’excitait ! Par défi, je lui ai demandé de discuter seulement avec son mari pour organiser notre rencontre. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre que cette proposition lui plaisait énormément ! J’ai rarement senti autant d’excitation fébrile dans la voix d’une femme. Elle devait mouiller comme une folle à l’idée que son mari et un inconnu allaient s’associer pour profiter encore mieux de son corps ! Toujours au téléphone, j’ai eu une longue conversation avec le mari pour préparer notre rendez-vous dans un hôtel. ... Nous avons surtout parlé de nos motivations et assez peu de nos envies, sauf celle de procurer du plaisir à sa femme ! Pour eux comme pour moi, c’était la première fois que nous allions réaliser un trio. En fait, ce couple était beaucoup plus équilibré que le laissait supposer leur démarche. Et le monsieur voulait simplement permettre à son épouse, à la sexualité débordante, de réaliser son fantasme de gourmande de deux hommes en même temps. Dans le fond Tina – ma propre compagne – m’a permis pratiquement la même chose en me laissant aller seul au rendez-vous que me donnait ce couple, pour un plan cul riche de situations nouvelles et de sensations intenses. Après notre rencontre, j’ai témoigné ma reconnaissance à ce couple en lui écrivant cette lettre torride. Bien sûr, je n’ai évoqué que des vérités puisque je m’adressais aux personnes qui savaient tout de cette rencontre. Mais en mettant des mots forts sur nos actes, je voulais leur laisser un souvenir idéal de notre trio. Surtout pour elle, pour qui se donner à un inconnu sur ordre de son mari était un fantasme de soumission particulièrement excitant. Si je publie ma lettre, c’est simplement pour tordre le cou aux idées reçues prétendant que forcément dans un trio, le mari est un cocu niais, la femme le fait à contrecœur ou l’amant est un profiteur. La réalité est heureusement plus belle que ces clichés sordides. En tout cas, je crois l’esprit de ma lettre conforme aux fantasmes de ce couple sympathique et très libre dans ...
«1234...12»