1. Une aide aux devoirs (1)


    datte: 09/11/2017, Catégories: Gay, Auteur: Nonay, Source: Xstory

    Bonjour à tous, je m’appelle Hugo, je suis actuellement en terminale L. Les faits suivant se sont déroulés en septembre 2015. J’ai pas mal de difficultés avec les cours en ce moment, et du mal à atteindre la moyenne sur les premiers contrôles Pas la peine de vous dire que rester au pieu pendant une semaine avec une grippe d’enfer est le meilleur moyen d’atteindre une moyenne proche du zéro absolu Pourtant, je crois pouvoir remercier le ciel (même en étant absolument athée) quand j’ai appris que le mec le plus beau de ma classe allait m’apporter mes cours. Etant le plus proche de chez moi, il s’est proposé de me les amener, en même temps, nous sommes presque voisins, mais On ne s’est jamais parlé ! Ce mec en question, Mattéo, est une bombe sur patte. 1m80, bronzé, plutôt bien foutu si vous voyez de quoi je parle (une fâcheuse tendance à regarder les torses et culs des mecs qui portent des vêtements moulants), de superbes cheveux châtains clairs, et des yeux verts à vous rouler dans l’herbe quand il vous regarde ! Ça fait donc une semaine que Mattéo frappe à ma porte, dépose mes cours, et s’en va. Je n’ai pas encore plongé le nez dedans, même si la grippe est partie Le vendredi soir, Mattéo frappe à ma porte comme à son habitude depuis le début de la semaine. - Salut. - Salut Mattéo ! Salut Mattéo, non mais quel crétin, autant dire fait moi l’amour tout de suite ! J’ai beau avoir 18 ans, je n’ai jamais couché avec personne, mais pourtant, ce mec m’attire irrésistiblement. - ... Tiens, voilà les cours, je te souhaite bien du courage, tu as 2 livres à acheter, et au moins 8 exo. - Merci - Bon bah A plus tard ! - Tu veux pas Rester pour me filer un coup de main ? - Si, demandé si gentiment ! Dit-il en rigolant. Il enlève sa veste et laisse ainsi découvrir un débardeur moulé sur son corps de rêve. - Ça va ? - Euh oui oui - Quoi ? Je te fais de l’effet ?! - Euh bah non pas du tout pourquoi tu dis ça ? Il s’approche de moi, son visage est très près du miens, et il pose délicatement sa main sur mon entrejambe qui est sur le point d’exploser. - Ah non ? Je te fais pas d’effet ? Je ne sais plus ou me mettre. - T’inquiète Il défait sa ceinture et appuie sur ma tête pour que je descende. Je me retrouve à hauteur de sa queue encore dans son pantalon. Il déboutonne lentement le pantalon en question, comme pour me faire craquer. - T’en as envie ? Je bredouille un oui. Il sort sa queue de son boxer et me la colle sur les lèvres. - Suce-moi. J’ouvre la bouche et accueille ce membre chaud et doux. Je me mets à le pomper du mieux que je peux, et je l’entends gémir de plaisir. - La vache ! Continue t’arrête pas ! Je me mets à le branler en même temps, je palpe parfois ses grosses couilles qui semblent pleines de jus. Je suis sur une autre planète, je n’en peux plus, je déborde d’excitation ! Il me saisit la tête et commence à faire des vas et vient plus rapide, son gland atteint presque le fond de ma gorge et sentir son chibre coulisser entre mes lèvres humides me rend ...
«12»