1. Un chien qui s'ignore 5


    datte: 09/11/2017, Catégories: BDSM / Fétichisme, BDSM / Fétichisme, Mature, Auteur: perver38, Source: xHamster

    Je m’étais recroquevillé contre la chaudière pour me réchauffer quand elle entra. Je vis tout de suite qu’elle portait dans une main un martinet (encore un nouvel achat) et une nouvelle laisse. Elle me la fixa à mon collier, me détacha du tuyau et tira sur la laisse pour m’entrainer vers le jardin. Je trottinais derrière elle à 4 pattes la tête au ras du sol, le cul en l’air. Je n’allais pas assez vite à cause des chaines courtes et elle tirait sur mon collier, m’étouffant à moitié. Je reçus des coups de martinet sur les fesses qui me firent gémir. Elle ouvrit la porte extérieure du garage. Toby, notre chien ou plutôt son chien était là dans sa niche à l’attendre. Il gémit et se roula par terre de plaisir en la voyant. Puis il se remit sur ses pattes en me voyant et se mit à aboyer, ne reconnaissant pas son ancien maitre, il montrait des dents reconnaissant une tête de chien inconnu. Il restait perplexe car il devait sentir mon odeur et me reconnaitre en tant que maitre. Nous avions acheté un petit pavillon avec jardin et celui-ci était clos, les voisins ne pouvaient pas me voir. ‘Du calme Toby, voici ton nouveau compagnon, Rex.’ Elle le caressa et lui servi des croquettes. Elle me tira à l’écart et fixa ma laisse à une branche. ‘Allez Rex, c’est le moment de faire ta crotte, après tu mangeras’. Elle reparti dans la maison. Il avait plu dans la nuit et mes genoux, mes jambes et mes pattes avant étaient couverts de boue. Je n’en pouvais plus et j’éclatais en sanglot devant ma ... situation. Toby dut sentir mon désarroi et vint tourner autour de moi, car lui n’était pas en laisse. Il commença à lécher mes blessures du dos et des fesses, je sentais qu’il reniflait mes couilles bien . vues. Il fini par pisser sur l’arbre auquel j’étais attaché et reparti manger ses croquettes. Je l’enviais presque. J’attendais bêtement le retour de ma maitresse pour qu’elle me rentre dans la maison. Ca ne tarda pas et elle me ramena sur la terrasse et décida de me laver à grand coup de jet avec le tuyau d’arrosage. Elle me retenait par la laisse et insistait sur le dos meurtri. J’hurlais dans le baillon. ‘Allez sage Rex, tu dois être propre pour ta première promenade !’ Son portable sonna et elle me tira vers le garage tout en répondant et me rattacha au tuyau. ‘Oui tout se passe bien, mais tu sais il est en plein dressage,, je lui faisais justement sa toilette avant la promenade, comme tu me l’as conseillé hier. J’ai tout acheté, oui. Oui je ne l’ai pas encore mis, je vais lui mettre. Ok …ok… tu crois que 5 cm ça fait pas trop ? Ok comme Toby, d’accord.’ Elle raccroche. ‘C’était Laurence, heureusement qu’elle est là, elle pense à tout cette coquine !’ Elle reparti pour revenir avec une cordelette blanche et un ustensile noir en latex. La promenade, l’appel de Laurence, son grand sourire en s’approchant de moi, me firent reculer vers le mur et tenter de parler dans le bâillon. Deux coups de martinet sur le cul me firent me tenir tranquille. Je sentis qu’elle m’humectait ...
«1234»