1. L'Odyssée de la Belle Hélène (épisode 27) -


    datte: 09/11/2017, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: MAITREDOMINO, Source: Hds

    une verge toujours en érection à la place de la bouche sur son visage et son sexe était transformé en bouche !!! En effet, ses lèvres intimes étaient des lèvres buccales ! Une langue dépliée d’une vingtaine de centimètres et digne de celle d’un caméléon pendait entre les lèvres placées entre les cuisses de la Femme. Ces lèvres se mirent à se mouvoir pour parler et le timbre d’une voix féminine se fit entendre. Le son de cette Voix Divine sortait de cette bouche placée dans le bas-ventre de la Divinité : - Tu viens d’être baisée, petite beauté humaine, par Moi, Philotès, Déesse de l‘Amour Sexuel Ne soit pas surprise par Mon apparence physique car sache que J’ai été punie par le Grand Zeus Lui-Même qui m’a affublé d’un phallus à la place de ma sensuelle bouche et comme Il voulait me laisser la parole, Il a transformé mon vagin en bouche avec cette langue de caméléon me prétextant que j’avais la langue bien trop pendue à l’Olympe pour le discréditer et que mon sexe devait être puni pour avoir fauté Et tout ça pour me punir d’avoir couchée avec quelqu’un que tu connais ! Oui J’ai couchée jadis avec Le Grand Apollon. Il a été le Seul à me donner autant de plaisirs et Je sais que tu en eu aussi avec Lui en Son Temple (voir un précédent épisode)... Et quand Zeus a appris Mes ébats sulfureux avec Apollon, Il a pris une colère qui a fait trembler l’Olympe Mais si Je suis là, c’est justement parce que J’ai voulu baiser celle qui fait tant jaser à l’Olympe, celle qui été dans la ... Couche de Mon Apollon que J’aime encore et que J’aimerai toujours Oui toi la belle petite humaine, sache que tu suscites tant de discordes entre Les Divinités, entres Celles qui te protègent et Celles qui ne te veulent pas forcément du bien Quant à Moi, Je ne te veux ni bien, ni mal, Je voulais juste posséder ton corps afin que Je sache ce qu’a pu ressentir Mon Apollon quand Il t’avait baisée. Maintenant Je le sais et J’avoue que tu es délicieuse Tu m’as fait jouir comme Je jouis désormais tel un Dieu, en éjaculant comme un Divin Mâle Philotès marqua un temps d’arrêt, toisa la petite humaine attachée et reprit : - Je te laisse aux savoureux tourments que tu sembles apprécier de ce piteux brigand Une fois que je serai partie, tu ne te souviendras absolument pas de ce qui vient de se passer avec Moi, plus aucune trace dans ta mémoire de Mon passage Adieu, belle petite humaine qui m’a donné tant de plaisirs Hélène voulait lui répondre comme Elle avait apprécié et comme Elle avait été très honorée d’avoir été prise dans ses orifices par Une telle Divinité mais Elle en n’eut pas le temps. Le miroir disparu comme il était apparu, subitement pour laisser place à la transparence totale du corps du brigand. Celui-ci se mit à tournoyer doucement puis rapidement, très vite sur lui-même. A l’instar de tantôt, le corps se mit à ralentir telle une toupie en fin de course, une trentaine de secondes plus tard et toute transparence avait disparue pour retrouver l’apparence complète du brigand aux ...