1. Week-end de fin d'année dans un centre de spa Suédois


    datte: 09/11/2017, Catégories: f, fh, ff, fhh, 2couples, grp, extraoffre, fépilée, piscine, sauna, forêt, campagne, froid, douche, Voyeur / Exhib / Nudisme, pied, massage, Oral, pénétratio, fdanus, échange, Auteur: Innocent, Source: Revebebe

    chuchotements des clients allongés sur des plans surélevés en bois. Dans l’obscurité, nous prenons place sur un banc en lattes de chêne à proximité de tables de massage. Des kinés massent des clients en assouplissant leurs muscles. Partant d’effleurages doux, les massages s’enchaînent et s’intensifient pour soulager des tensions plus profondes. Sensuels, les massages du dos, du ventre, de la nuque, des mains se font caressants, tendres et procurent une véritable sensation de bien-être. Ayant réservé leur tour, nos femmes s’allongent sur des tables de massage et s’abandonnent aux mains des kinés. Ceux-ci effleurent avec les ongles et le revers de leurs mains les dos de nos femmes qui ont des sensations de picotement agréables sur leur peau. Les effleurements s’appliquent sur le plexus, le ventre, les jambes. Avec des mains enveloppantes, ils pétrissent par la suite les seins et les cuisses. Du bout des doigts, les kinés caressent les cous et les chevilles. Ils soulèvent alternativement les jambes pour masser avec leur pouce la plante des pieds avec délicatesse. Ce traitement est apprécié par nos femmes qui émettent des gémissements. Encouragés, les deux praticiens massent par des mouvements circulaires les fesses en les écartant, ce nous permet d’apercevoir la raie et les deux orifices. D’un léger brun, les orifices supérieurs sont fermés ; les orifices inférieurs sont roses, à demi ouverts. Avec une huile essentielle à la lavande étendue sur la raie des fesses et coulant sur ... les orifices, les kinés dilatent progressivement ceux-là sous la bienveillance de leurs clientes. Les index tournent sur les parois des sphincters externes anaux et les pouces entre les grandes et les petites lèvres vaginales. Luisants et davantage ouverts, les orifices sont prêts à des caresses intimes qu’acceptent volontiers nos femmes. Les kinés introduisent leurs pouces dans les anus et deux doigts dans les sexes et entreprennent des va-et-vient qui provoquent des frémissements de plaisir sur les corps féminins. Des humeurs visqueuses coulent sur les doigts et sortent des orifices. Nos femmes connaissent de brefs orgasmes répétitifs et s’endorment. De retour au chalet, nous prenons le café accompagné de petites tartes aux pommes devant la cheminée où brûlent quelques bûches. Nos femmes ont bonne mine après les séances de natation et de massage. Avec leur regard espiègle, elles ferment, à la tombée précoce de la nuit, les rideaux du salon et suggèrent de se faire des câlineries. Debout et nues, Béatrice et Christine s’embrassent en se caressant mutuellement sur le dos, sur les hanches, sur les seins. Elles s’approchent de Charles et commencent à genoux une fellation alternée sur le sexe. Gland, hampe et bourses sont léchés et sucés sans ménagement provoquant une belle érection d’un membre peu épais et long. Christine masturbe l’engin et place le gland sur les lèvres de Béatrice. Charles éjacule dans la bouche de sa femme qui partage le liquide séminal dans un baiser avec ...
«1...3456»